Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Leïla Bekhti est à l'affiche de Maintenant ou jamais, le nouveau film de Serge Frydman, aux côtés de Nicolas Duvauchelle. Un polar sur fond de chronique sociale plutôt bien ficelé, avec des invraisemblances mais une belle interprétation.

"Maintenant ou jamais" un film de Serge Frydman

Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l'avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d'amour…

Coscénariste régulier de Patrice Leconte, Serge Frydman a connu un petit succès avec son premier long-métrage, Mon ange, en 2004, porté par Vanessa Paradis. Dix ans plus tard, il retourne derrière la caméra pour filmer Leïla Bekhti en jeune mère de famille dépassé par la crise économique et qui décide de tout tenter pour sauver les promesses faites à ses enfants, quitte à s'improviser braqueuse de banque. La jeune actrice trouve là un beau rôle que les incohérences scénaristiques n'affectent pas trop.

 

Un jeune couple avec deux enfants prend un crédit sur vingt ans pour s'offrir sa première maison en banlieue parisienne. Rien que de très classique. Mais à la veille de la fin des travaux, Charles (Arthur Dupont, peu crédible en père de famille) est licencié de son poste d'employé de banque, les maigres revenus de Juliette (Leïla Bekhti, prof de piano) ne suffiront pas et le rêve vole en éclat. Mais la jeune femme est prête à tout pour aller au bout de la promesse d'avenir radieux fait à ses enfants. Le hasard la met sur la route de Manu (Nicolas Duvauchelle, toujours très bien), un petit délinquant, et elle décide de se servir de lui pour cambrioler la banque, ex-employeur de son mari et dont elle connaît les points faibles au niveau sécurité. Le scénario va de l'incohérent à l'invraisemblable et pourtant le film dégage un certain charme, une belle justesse d'interprétation et un regard intéressant sur la crise et ses conséquences sur le quotidien de citoyens lambda. Les motivations de Juliette, motivées par une certaine idée d'un confort bourgeois, sont parfois incompréhensibles, mais le film mélange plutôt astucieusement intrigue de polar et romance sous-jacent entre les deux héros. La mise en scène, aidée par un montage très fluide, est à la hauteur de ce petit film sans prétention qui laisse voir un peu plus les indéniables qualités de son actrice principale.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog