Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Matthieu Delaporte opère un virage à 180° avec son nouveau film, Un illustre inconnu. Un thriller original par son idée de départ, pas toujours bien exploitée, mais qui divertit d'un bout à l'autre.

"Un illustre inconnu", un film de Matthieu Delaporte

Sébastien Nicolas a toujours rêvé d’être quelqu’un d’autre. Mais il n’a jamais eu d’imagination. Alors il copie. Il observe, suit puis imite les gens qu’il rencontre. Il traverse leurs vies. Mais certains voyages sont sans retour.

 

 

Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière ont connu un immense succès avec leur pièce Le prénom et son adaptation au cinéma (plus de 3 millions d'entrées en 2012). Mais avant Le prénom, il y avait ce projet écrit à deux, plus difficile à monter, Un illustre inconnu, qui voit le jour désormais réalisé par le premier et produit par le second. Le film se veut, avant d'être un thriller, une réflexion sur l'identité et la question de la solitude quand on ne supporte pas bien d'être soi. Sébastien Nicolas, incarné par Mathieu Kassovitz, est un fade agent immobilier, que personne ne remarque, qui est tout à fait invisible aux yeux de son patron comme de ses proches. Sans histoire. Mais on découvre vite qu'il s'agit d'un caméléon qui copie les autres des inconnus croisés par hasard, jusqu'à revêtir leur identité.

 

On voit forcément en ce personnage une métaphore du métier d'acteur. Le postulat de départ fonctionne plutôt bien dans la première partie, mais la fausse bonne idée de faire jouer le rôle de Sébastien Nicolas et du musicien qu'il va "vampiriser" par le même acteur apporte un souci de crédibilité. Comment les proches du violoniste parviennent à être dupes de la supercherie ? Si l'on passe outre ce problème, le film maintient une certaine tension avec brio pendant près de deux heures. La mise en scène et le jeu de Mathieu Kassovitz tiennent la route, mais l'illusion autour de cet Illustre inconnu ne convainc pas complètement. Après le vaudeville, dans un tout autre genre, le tandem Delaporte / De la Patellière s'impose comme d'habiles auteurs de "blockbuster" populaire.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog