Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Eric Lartigau revient à la comédie avec La Famille Bélier, un film précédé d'une excellente réputation plusieurs semaines avant sa sortie. Avec des acteurs impeccables, de la bonne humeur et un message positif, cette famille Bélier a tout du divertissement idéal pour les fêtes de fin d'année.

"La famille Bélier", un film de Eric Lartigau

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

 

 

Le parcours d'Eric Lartigau est atypique. Crieur chez un commissaire-priseur puis chauffeur du réalisateur Pascal Thomas, dont il devient l'assistant, il tourne d'abord des films publicitaires et des épisodes de séries télé avant de se lancer dans le cinéma avec la comédie absurde Qui a tué Pamela Rose ? coécrit avec Kad Merad et Olivier Baroux. On se souvient aussi de l'excellent Prête-moi ta main avec Charlotte Gainsbourg et Alain Chabat puis d'un changement de cap avec son dernier film en date, L'homme qui voulait vivre sa vie, avec Romain Duris, Marina Foïs et Catherine Deneuve. La famille Bélier, c'est un scénario qu'il a reçu de Victoria Bedos et qu'il choisit de réécrire légèrement. Karin Viard, François Damiens, Louane Emera et Luca Gelberg (qui, lui est réellement sourd) sont les héros de ce film où une ado va devoir choisir entre son devoir familial (elle est la seule entendante d'une famille de sourds) et un avenir professionnel à Paris, dans une école de chant.

 

Le sujet du film rappelle un tout petit peu Intouchables, avec son discours sur le handicap et ses intentions généreuses, et cette Famille Bélier pourrait bien être le nouveau gros succès du cinéma français, quelques mois après le carton de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? Si le réalisateur nous a habitués à une mise en scène plus élaborée, il construit son nouveau film sur une direction d'acteurs irréprochable. Karin Viard et François Damiens forment un couple à la fois grotesque et émouvant, avec une fantaisie burlesque que permet leur impossibilité de parler. Eric Elmosnino est parfait en prof de chant cynique, bougon, mais au grand cœur. Quant à Louane Emera, jeune chanteuse et désormais actrice, elle est la révélation du film, avec son naturel déconcertant et sa jolie voix qui interprète les mélodies de Michel Sardou (mention spéciale à la très émouvante interprétation de Je vole).

 

Dans une des meilleures séquences du film, alors que leur fille est en train de chanter, le réalisateur nous place dans la situation des parents et du frère Bélier, avec la reproduction (forcément approximative) de ce qu'un sourd peut percevoir du monde extérieur. Bien sûr, Eric Lartigau ne passe pas à côté de tous les écueils et on peut s'agacer de certaines lourdeurs scénaristiques et de quelques facilités et invraisemblances. Mais, globalement, il est difficile de bouder son plaisir devant ce divertissement familial, calibré pour plaire au plus grand nombre, entre rire et émotion.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog