Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Multi-nominé aux Oscars et aux Golden Globes, le nouveau film de James Marsh, Une merveilleuse histoire du temps, reste le biopic du célèbre physicien Stephen Hawking. Un film académique au savoir-faire hollywoodien sur une histoire d'amour et de maladie servie par de bons acteurs.

"Une merveilleuse histoire du temps", un film de James Marsh

1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable.

 

 

La vie de Stephen Hawking comporte tout ce qui séduit Hollywood : une grande histoire d'amour, une carrière brillante de physicien en dépit d'une maladie incurable et une personnalité hors du commun. James Marsh, auteur de documentaires et du polar Shadow Dancer (lire l'article du 4 février 2013), s'est vu confier la réalisation de ce biopic librement adapté du récit autobiographique de Jane Hawking. Autant dire qu'ici, ce ne sont pas vraiment les théories sur la cosmologie et la physique quantique qui sont mises en avant, mais la vie personnelle de l'homme, atteint d'une maladie neurodégénérative dont les premiers symptômes sont apparus à l'âge de 21 ans, avec une espérance de vie de deux années. Stephen Hawking a publié dans les années 80 un ouvrage de vulgarisation scientifique (Une brève histoire du temps) vendu à plus de dix millions d'exemplaires.

 

Eddie Redmayne et Felicity Jones incarnent le couple Hawking, avec ce qu'il faut de glamour et de composition d'acteur pour être nominés comme meilleurs acteur et actrice aux Oscars 2015, au nez et à la barbe de Ben Affleck, Channing Tatum, Jessica Chastain ou Oscar Isaac, étrangement absents des nominations. Le film déroule leur vie et leur combat contre la maladie sur plusieurs décennies avec tous les rebondissements d'un biopic classique (passage près de la mort, adultère, problèmes familiaux, etc). L'efficacité de ce projet est indéniable, plutôt bien mis en scène, avec ce qu'il faut de guimauve et de bons sentiments. On ne boude donc pas son plaisir, tout en étant bien conscient que l'on n'est pas devant du grand cinéma.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog