Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Marina Foïs et Laurent Lafitte sont réunis dans Papa ou maman, le premier long-métrage de Martin Bourboulon, écrit par Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière. Une comédie du remariage qui séduit plus par son interprétation que par son scénario cousu de fil blanc.

"Papa ou maman", un film de Martin Bourboulon

Florence et Vincent Leroy ont tout réussi. Leurs métiers, leur mariage, leurs enfants. Et aujourd’hui, c’est leur divorce qu’ils veulent réussir. Mais quand ils reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvée, leur vie de couple vire au cauchemar. Dès lors, plus de quartier, les ex-époux modèles se déclarent la guerre : et ils vont tout faire pour NE PAS avoir la garde des enfants.

 

 

Venu de la publicité, Martin Bourboulon signe son premier long-métrage sur un scénario de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, le tandem révélé par le triomphe de la pièce et du film Le Prénom (3,3 millions d'entrées en 2012). Dans Papa ou maman, Marina Foïs et Laurent Lafitte envisagent de se séparer "en bons termes" simplement parce qu'ils réalisent qu'ils sont devenus bons amis plus qu'un couple amoureux. La première demi-heure du film met, assez brillamment, en scène les prémices d'une séparation qui a tout pour "bien" se passer, si ce n'est que les deux adultes ne savent pas comment annoncer à leurs trois enfants (de 9 à 14 ans) qu'ils vont divorcer. S'ensuivent des quiproquos plutôt amusants.

 

Quand les deux parents reçoivent concomitamment une belle promotion qui doit les envoyer au Danemark pour l'une, à Haïti pour l'autre, la question de la garde des enfants devient le nœud de la guerre. On se réjouit à l'idée d'une comédie grinçante où les parents rivalisent de bêtise et de méchanceté pour ne pas avoir la garde de leurs chérubins, mais le résultat s'avère parfois un peu trop sage. La guerre est en effet déclarée et Marina Foïs et Laurent Lafitte vont se muer en parents indignes multipliant les coups bas dont les enfants vont faire les frais. La mère s'incruste dans une boum où elle picole et "fout la honte" à son adolescente de fille, alors que le père tire à bout portant sur ses enfants dans une partie de paintball sadique. Tout est bon pour dégoûter les bambins d'une vie avec l'un ou l'autre. Martin Bourboulon offre une comédie du remariage déguisée, mais on est quand même loin des modèles hollywoodiens (Blake Edwards en tête). Le film navigue entre deux eaux, avec des gags réjouissants et un final vraiment trop consensuel. Divertissant tout de même.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog