Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Musique

Alain Chamfort est de retour avec un nouvel album éponyme qui marque ses retrouvailles avec le parolier Jacques Duvall. Une pop amoureuse toujours élégante pour l'éternel dandy.

"Alain Chamfort" par Alain Chamfort, le nouveau départ

Depuis près de cinquante ans, déjà, Alain Chamfort, 66 ans cette année, balade son allure d'éternel jeune homme sur la scène de la pop française. Avec une carrière en dents de scie, entre succès dans les années 80/90 et traversée du désert au début des années 2000, Chamfort s'st réinventé en 2010 avec son très bel album inspiré par la vie d'Yves Saint Laurent (lire l'article du 16 mars 2010) puis il est revenu sur le devant de la scène avec le succès d'estime en 2012 de son album de duos Entre elles et moi qui revisitait son répertoire avec de jeunes chanteuses. En ce printemps 2015, c'est avec un nouveau disque de chansons originales qu'il revient, sobrement baptisé Alain Chamfort et qui marque le retour de Jacques Duvall à la signature de l'intégralité des textes.

 

 

Le premier single annonciateur de ce (seulement) douzième album est une bombe électro-pop baptisée Joy et qui pourrait, si les radios jouaient le jeu de sa programmation, devenir son nouveau Manureva. Composé par Chamfort et produit par Frédéric Lo (arrangeur des derniers Daniel Darc et Alex Beaupain), le disque est résolument dansant, mais n'oublie pas quelques ballades comme le somptueux tire d'ouverture Deux poignards bleus, belle déclaration d'amour, ou le poético-politique Argentine truffé de jeux de mots, parfois un peu faciles mais toujours efficaces. L'amour, c'est le thème majeur de ce nouvel opus, qu'il soit abîmé par le temps sur Ensemble ("Pour qui comprend un peu le verlan / Quand on dit ensemble, on devrait dire semblant") et Où es-tu ?, un très beau duo en forme de dialogue avec Charlotte Rampling. Avec légèreté, la chanteur chante que L'amour n'est pas un sport individuel avant de se montrer un peu plus cynique dans Puis-je vous offrir ? ("Je n'suis pas un cadeau / Plutôt un fardeau / Dont demain vous voudrez vous délester") et l'émouvant Jamais je t'aime, tout en pudeur.

 

Alain Chamfort signe son disque le plus pop depuis l'excellent Personne n'est parfait, passé inaperçu en 1997, et offre avec élégance ses mélodies aux arrangements parfois un brin surannés mais l'artiste n'a plu chercher à suivre une quelconque tendance depuis longtemps. Ce disque du renouveau, intitulé Alain Chamfort, comme s'il s'agissait d'un premier album, sonne comme un nouveau départ.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog