Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Camille Cottin passe du petit au grand écran avec son personnage déjà culte pour le film Connasse, princesse des cœurs, réalisé par Eloïse Lang et Noémie Saglio. Tourné en caméra cachée, cette comédie irrévérencieuse tient ses promesses.

"Connasse, princesse des cœurs", un film de Noémie Saglio et Eloïse Lang

Camilla, 30 ans, Connasse née, se rend compte qu'elle n'a pas la vie qu'elle mérite et décide que le seul destin à sa hauteur est celui d'une altesse royale.

 

 

En 2013, les spectateurs de Canal Plus découvrent le personnage de Connasse, interprété par Camille Cottin dans des caméras cachées hilarantes et qui deviennent très vite virales sur internet. Après une saison à la télé, les créatrices Eloïse Lang et Noémie Saglio décident de poursuivre l'aventure sur grand écran. Connasse, princesse des cœurs envoie le personnage de cette connasse à Londres, dans une quête folle : séduire et épouser le prince Harry. Qui est cette "connasse" ? Camilla, la trentaine, ne supporte pas sa vie au milieu du commun des mortels : travailler et ne pas avoir "la vie de star qu'elle mérite" sont deux choses inacceptables. Elle décide donc, après une très drôle introduction parisienne, d'investir la capitale anglaise pour accomplir son destin royal.

 

Passer d'un sketch ou d'un format court au cinéma n'est pas chose aisée. Les Robins des Bois (RRRrrrr!!! pourtant devenu culte) ou Gad Elmaleh (Coco), entre autres, s'y sont cassés les dents. Mais à la différence d'autres exemples, pour Connasse, les deux réalisatrices ont un parti pris radical : garder le dispositif de la série, à savoir la caméra cachée, inédite au cinéma. En 1h20, le film aligne les séquences désopilantes et nous régale de l'insolence de notre connasse préférée. Les créatrices du personnage expliquent : "Connasse ne supporte pas la médiocrité et elle a beau être parfois abominable, on s'attache à elle parce qu'elle nous ressemble." Et c'est là une clef. A plusieurs reprises (l'hippodrome, la leçon de bonnes manières, la réception d'hôtel), on rêverait de se comporter comme ça, sans filtre, pour exprimer notre agacement mais la société et l'éducation ne le permet pas. Connasse, princesse des cœurs joue avec talent sur cet état de fait. Un joyeux divertissement, à défaut d'être une grande œuvre cinématographique mais le film ne se présente pas comme tel.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog