Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Denis Dercourt réunit Albert Dupontel et Cécile de France dans son nouveau film, En équilibre, inspiré d'une histoire vraie. Une romance mélancolique pleine de charme en dépit d'un manque de chair.

"En équilibre", un film de Denis Dercourt

Marc est cascadeur équestre. Un grave accident sur un tournage lui faire perdre tout espoir de remonter un jour à cheval. Florence est chargée par la compagnie d'assurances de s'occuper du dossier de cet homme brisé. Cette brève rencontre va bouleverser leurs équilibres...

 

 

Denis Dercourt est un artiste polyvalent, professeur de violon, diplômé de Sciences Po et réalisateur dans des registres souvent différents, de La tourneuse de pages, son succès de 2006, à La chair de ma chair, petite expérimentation horrifique et film fauché en 2013 (lire l'article du 27 juillet 2013). De retour avec un projet bien financier, le cinéaste continue de placer la musique au centre de ses préoccupations (La tourneuse de pages, Mes enfants ne sont pas comme les autres) en offrant à Cécile de France le beau rôle d'une commerciale en assurance qui a abandonné ses projets de pianiste classique. Elle s'occupe du dossier délicat de Marc (Albert Dupontel), après un accident de cheval qui l'a rendu tétraplégique. Les deux acteurs s'étaient déjà croisés sur Fauteuils d'orchestre de Danièle Thompson, il y a près de dix ans. En équilibre est une libre adaptation du roman autobiographique Sur mes quatre jambes de Bernard Sachsé.

 

Le film repose sur un grand classique du film dramatique, la rencontre entre deux blessés par la vie. Marc est tétraplégique, Florence a abandonné ses rêves de jeunesse, les deux sont malheureux. Leur rencontre va rebattre les cartes et bouleverser leurs certitudes, rallumer leur flamme intérieure. Le scénario est totalement prévisible mais Denis Dercourt porte un regard intéressant. Plus que la romance entre les deux protagonistes, c'est l'idée que tout est possible si on le veut qui mène le film. Bon, dit comme ça, c'est assez nounouille, mais le film vaut mieux que cette philosophie de comptoir. Cécile de France et Albert Dupontel sont convaincants, ainsi que les seconds rôles formidables (Carole Franck et Laure Calamy, toujours parfaites). La chair manque souvent dans ce film un peu trop sage mais la mise en scène fluide et l'interprétation rattrapent ce défaut.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog