Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Baltasar Kormákur, le plus célèbre réalisateur islandais, s'attaque au toit du monde avec Everest, son nouveau film américain. Le récit d'une catastrophe pour un divertissement assez haletant.

"Everest", un film de Baltasar Kormákur

Inspiré d'une désastreuse tentative d'ascension de la plus haute montagne du monde, Everest suit deux expéditions distinctes confrontées aux plus violentes tempêtes de neige que l'homme ait connues. Luttant contre l'extrême sévérité des éléments, le courage des grimpeurs est mis à l'épreuve par des obstacles toujours plus difficiles à surmonter alors que leur rêve de toute une vie se transforme en un combat acharné pour leur salut.

 

 

Avant Everest, Baltasar Kormákur a déjà filmé un homme face à la férocité de la nature dans Survivre, inspiré là aussi d'une histoire vraie. Le cinéaste islandais, qui détient le record d'entrées en France pour un film venu d'Islande (Jar City, plus de 80 000 entrées en 2008), a adapté l'ouvrage autobiographique de Jon Krakauer (Tragédie à l'Everest, paru en 1997), présent lors de la terrible expédition. Il s'agit, au printemps 1996, d'une immense catastrophe dans l'histoire de l'alpinisme, avec huit morts au cours de l'une des plus grosses tempêtes de neige connues.

 

La haute montagne est un milieu particulièrement hostile et la mise en scène (en 3D) de Baltasar Kormákur nous invite (presque) au même vertige que les grimpeurs. Tourné au Népal et dans les Alpes italiennes pour certaines séquences, le film reconstitue de manière linéaire et très documentée la préparation et le déroulement de cette aventure qui vire au drame. Le scénario est, certes, assez conventionnel, notamment en appuyant sur des ressorts sentimentaux (la femme de l'un des guides est enceinte) issus de la réalité mais parfois trop mis en exergue, mais l'ensemble fonctionne bien, comme un film catastrophe au suspense rondement mené. Un divertissement… rafraîchissant.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog