Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Jonathan Demme retrouve Meryl Streep dans une chronique familiale en musique, Ricki and the Flash. L'actrice protéiforme apporte son énergie et son talent à une comédie sympathique mais très conventionnelle.

"Ricki and the Flash", un film de Jonathan Demme

Pour accomplir son rêve et devenir une rock star, Ricki Rendazzo a sacrifié beaucoup de choses et commis bien des erreurs… Dans l’espoir de se racheter et de remettre de l’ordre dans sa vie, elle revient auprès des siens.

 

 

Jonathan Demme, réalisateur des cartons Le silence des agneaux et Philadelphia dans les années 90, s'est fait plus discret ces dernières années. Six ans après Rachel se marie, excellent film malheureusement passé quasiment inaperçu, le cinéaste retrouve Meryl Streep – qu'il avait dirigée pour Un crime dans la tête – dans le rôle d'une rockeuse sexagénaire qui doit faire face à des retrouvailles forcées par la vie avec ses enfants dont elle ne s'est pas occupée depuis vingt ans. Sa carrière n'a, d'ailleurs, jamais décollé et elle chante dans un bar d'habitués avec son groupe quand elle ne tient pas une caisse de supermarché.

 

Si le scénario est relativement mince et parfaitement convenu, comme toujours, Meryl Streep est grandiose. Elle chante, joue de la guitare et crève l'écran avec les "Flash" qui interprètent des reprises de standards américains (Bruce Springsteen, Tom Petty) mais aussi de tubes pop plus récents (P!nk, Lady GaGa) pour essayer de plaire aux plus jeunes, au grand désespoir de Ricki, rockeuse pure et dure, aux idées pourtant assez conservatrices. Le film montre l'affrontement entre deux visions du monde, entre la bourgeoisie (il faut voir la maison de son ex-mari) et la saltimbanque sans un sou, rock 'n' roll toujours. On regrette des passages vraiment trop mièvres mais l'interprétation de Meryl Streep et Mamie Gummer (sa fille dans le film et dans la vie) emballent le tout dans une divertissante série B.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog