Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Stephen Frears s'intéresse au cas Lance Armstrong avec The Program, adapté de l'investigation du journaliste David Walsh. Un film bien documenté, parfois un peu académique.

"The Program", un film de Stephen Frears

Découvrez toute la vérité sur le plus grand scandale de l’Histoire du sport : le démantèlement du programme de dopage qui a fait de Lance Armstrong une légende. De la gloire à l'humiliation, The Program retrace le parcours de la star du Tour de France. Véritable thriller, le film nous plonge au cœur de la folle enquête qui a conduit à sa chute.

 

 

Après The Queen, Stephen Frears s'empare d'une autre affaire de l'histoire contemporaine, un des plus grands scandales de l'histoire du sport et le destin incroyable de Lance Armstrong, sept fois vainqueur du Tour de France. Après une première victoire en Norvège en 1993, alors qu'il n'a que 21 ans, le coureur cycliste rêve de remporter le prestigieux Tour de France et compte bien mettre toutes les chances de son côté, y compris si cela implique d'améliorer ses performances avec de l'EPO. Quelques années plus tard, frappé par un cancer qu'il vaincra, il se remet en selle avec un médecin italien qui applique un "programme" strict et le mènera  à la victoire.

 

La vie de Lance Armstrong a tous les ingrédients nécessaires à un film spectaculaire : désir de gloire, volonté, maladie, échec, rédemption, triomphe historique et chute de l'idole. Frears ausculte un champion à l'attitude ambiguë, aussi bien motivée par l'amour du vélo que le désir frénétique de revanche et de gloire. Quitte à faire passer le cycliste pour un salaud, le cinéaste n'hésite pas à montrer Armstrong dans ses aspects les plus sombres. Le film est impeccablement construit, mais la mise en scène et le scénario restent très académiques, peinant à apporter un véritable souffle au récit. L'ensemble est parfois caricatural (notamment le médecin bouffon italien incarné par Guillaume Canet) mais pas déplaisant.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog