Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Produit par Forest Whitaker, Pharrell Williams et Puff Daddy, Dope, le nouveau film de Rick Famuyiwa, reprend les codes du teen movie pour les remodeler à la culture hip hop des années 90. Le film sonne souvent juste malgré une réalisation pénible.

"Dope", un film de Rick Famuyiwa

Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l'université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ».

 

 

C'est le casting le plus cool de cette fin d'année : Pharrell Williams à la BO, A$AP Rocky, Zoé Kravitz et Tony Revolori (révélé par The Grand Budapest Hotel) dans les rôles secondaires, la culture geek en toile de fond… Dope est un produit parfaitement calibré à la mode 2015. Au-delà de la tendance, le film a la bonne idée de représenter le héros, un jeune noir dans une banlieue chaude de Los Angeles, en "geek" et non en apprenti gangster. Rien que pour ça, le film sort des clichés habituels.

 

Une grande partie de l'intérêt du film tient sur les épaules de Shameik Moore (qui sortira son premier album en 2016), interprète principal et vraie révélation. Le jeune homme vit les passages classiques du héros de teen movie : bizutage, difficultés personnelles, rencontre avec une jolie fille, péripéties autour d'un obstacle à éviter, histoire d'amour et quête de sa propre identité. Car c'est là le sujet du film, comment devient-on qui l'on est, avec ses différences et ses aspirations. Le problème de Dope réside dans sa réalisation, très pénible, revenant sans cesse aux pires effets de clip (ralentis, arrêts sur image, musique omniprésente, découpage épuisant…). Un film assez malin, ancré dans la mode, mais un peu superficiel.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog