Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Diane Kurys adapte avec Arrête ton cinéma ! le roman de Sylvie Testud, qui reprend son rôle à l’écran aux côtés de Josiane Balasko et Zabou Breitman. Une comédie loufoque sur le monde du cinéma.

"Arrête ton cinéma !", un film de Diane Kurys

C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie familiale. Mais, du choix improbable des actrices, aux réécritures successives du scénario, en passant par les refus des financiers, le rêve merveilleux va se transformer en cauchemar. Incorrigible optimiste, Sybille réalisera trop tard que ses productrices fantasques et totalement déjantées vont l’entraîner dans leur folie…

 

 

Suite à une aventure rocambolesque et malheureuse avec un duo de producteurs, Sylvie Testud a publié en 2014 un roman hilarant (C’est le métier qui rentre) relatant ses difficultés pour réaliser un film – qui ne verra jamais le jour. Diane Kurys, proche de Testud qu’elle a fait tourner dans Sagan, décide d’adapter ce roman pour le cinéma en collaboration étroite avec l’actrice-réalisatrice.

 

Le film repose en grande partie sur le numéro d’actrices proposé par Josiane Balasko et Zabou Breitman, désopilantes en couple de productrices complètement hystériques et tyranniques. Par petites touches, Arrête ton cinéma ! croque les travers de la production cinématographique, avec ses abus, ses aléas et les relations compliquées entre acteurs, agents, producteurs et techniciens, ainsi que le débordement inévitable sur la vie privée. Entre cauchemars loufoques et répliques bien senties, la comédie séduit par son énergie et son casting, en dépit de quelques facilités et d’une fin un peu décevante par rapport au roman.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog