Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Benoît Forgeard signe avec Gaz de France une farce politique dont le point de départ, excitant, annonçait un projet audacieux. Mais le film ne parvient pas à s’extraire de son dispositif.

"Gaz de France", un film de Benoît Forgeard

Dans la France des années 2020, Michel Battement, l'éminence grise du chef de l'état, doit d'urgence remonter la cote de popularité du président Bird afin d'empêcher la chute imminente du régime. Au fin fond des sous-sols surchargés de l’Élysée, il organise une consultation secrète, en compagnie des meilleurs cerveaux du pays.

 

 

Après de nombreux courts-métrage et un assemblage de sketches en guise de long, Benoît Forgeard signe son premier véritable long-métrage pensé comme tel. Gaz de France aborde deux genres peu courants dans l’Hexagone : la farce et le film politique. Ou plutôt le réalisateur propose ici une farce politique interrogeant notre rapport aux dirigeants et l’influence du story telling qui est devenu la norme en matière de communication politique. Dans le dossier de presse, Benoît Forgeard ose même la question : « Est-ce que le storytelling ne serait pas l’action politique poussée à son plus haut degré de raffinement ? »

 

La séquence d’ouverture est édifiante : Philippe Katerine incarne avec ce qu’il faut de dandysme un président français complètement à côté de la plaque, comme absent de sa fonction et qui doit répondre au peuple mécontent lors d’une émission télévisée. Benoît Forgeard pousse loin sa farce et le résultat est paradoxalement extrêmement réaliste en dépit de sa forme burlesque. Malheureusement, après de premières bonnes idées, le film s’enfonce graduellement dans un rythme bancal qui ne suscite que l’ennui. A l’image des personnages qui descendent peu à peu dans les plus profonds sous-sols de l’Elysée. Gaz de France apparaît comme un court-métrage inutilement étiré, perdant toute sa substance après les 25 premières minutes.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog