Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

François Ruffin signe avec Merci patron !  un documentaire politique engagé et drôle. Un film passionnant, intelligent et qui met à jour les manœuvres de Bernard Arnault et de son groupe LVMH pour engranger toujours plus d’argent.

"Merci patron !", un film de François Ruffin

Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d'un inspecteur des impôts belge, d'une bonne sœur rouge, de la déléguée CGT, et d'ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l'assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le cœur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l'emporter contre un Goliath milliardaire ? Du suspense, de l'émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l'homme le plus riche de France ?

 

 

François Ruffin est le rédacteur en chef du journal Fakir, créé à Amiens et dont l’accroche est « Journal fâché avec tout le monde. Ou presque. » Vivant lui-même à Amiens, le journaliste a couvert de nombreux plans sociaux et cessations d’activité conduisant à des drames sociaux et humains (pauvreté, suicide). Merci patron ! est son premier film, construit en plusieurs chapitres avec une exposition des faits et une espère de thriller burlesque tragi-comique dans l’esprit « bête et méchant » de Hara Kiri. Sans oublier d’être d’une grande sensibilité avec la famille Klur qu’il a suivie et qui se retrouve au centre d’une « arnaque » en mode Robin des Bois.

 

Ce film rappelle évidemment Michael Moore, référence assumée de François Ruffin, mais va peut-être plus loin en ce qu’il se ne contente pas de dénoncer des faits inacceptables mais vient en aide à une famille sur le point de tout perdre, jusqu’à sa maison, en fomentant une arnaque géniale pour faire payer LVMH. Ruffin se moque parfois gentiment des Klur, mais avec leur complicité et beaucoup de respect, notamment quand il leur offre le champagne de Bernard Arnault (« Ils n’ont pas un rond et ils boivent du champagne ! »). Formidablement écrit, le documentaire déjoue tous les cadres juridiques imaginés par le grand groupe et offre un pastiche de thriller politique particulièrement jouissif. Un film nécessaire en ces temps moroses.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog