Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Benoît Delépine et Gustave Kervern réunissent Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde dans Saint Amour, un road movie dans les vignobles français. Un film assez drôle et plutôt attachant mais qui peine à trouver sa conclusion.

"Saint Amour", un film de Benoît Delépine et Gustave Kervern

Tous les ans, Bruno fait la route des vins… sans quitter le salon de l’Agriculture ! Mais cette année, son père, Jean, venu y présenter son taureau champion Nabuchodonosor, décide sur un coup de tête de l’emmener faire une vraie route des vins afin de se rapprocher de lui. Et s’ils trinquent au Saint Amour, ils trinqueront bien vite aussi à l’amour tout court en compagnie de Mike, le jeune chauffeur de taxi embarqué à l’improviste dans cette tournée à hauts risques entre belles cuvées et toutes les femmes rencontrées au cours de leur périple…

 

 

Benoît Delépine et Gustave Kervern tournent ensemble depuis 2004 et Aaltra. Le tandem retrouve Gérard Depardieu (Mammuth, 2010) et Benoît Poelvoorde (Le grand soir, 2012) pour un road movie dans la plupart des vignobles français, de la Bourgogne au Bordelais en passant par le Beaujolais, où se situe le cru « Saint Amour » qui donne son titre au film.

 

La première partie regorge de gags tendres et néanmoins cruels autour de ce personnage incarné par Poelvoorde, un fils de fermier paumé qui hésite à reprendre l’exploitation familiale alors que son père prend sa retraite. Au cours de leur route des vins, les deux hommes vont se rapprocher et tenter de retrouver le goût de la vie, avec bonnes bouffes, cuites mémorables et rencontres improbables de tous horizons, dont Michel Houellebecq (leur acteur de Near Death Experience), Izia Higelin, Andréa Ferréol ou l’ex-star du porno Ovidie. On regrette dans la dernière demi-heure que le film se trouve pas son issue, ou plutôt s’enferre dans une tentative utopique qui tombe à plat.  Un film en demi-teinte, donc.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog