Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Après l’assassinat de JFK, Peter Landesman s’intéresse à une autre histoire vraie dans son deuxième long-métrage, Seul contre tous (Concussion). Will Smith incarne le docteur qui a découvert les dommages neurologiques irréversibles dus à la violence du football américain. Un film inégal.

"Seul contre tous - Concussion", un film de Peter Landesman

Le Dr Bennet Omalu, un neuropathologiste de médecine légale, a mené un combat digne de David contre Goliath : il fut le premier à découvrir l’encéphalopathie traumatique chronique, une affection cérébrale liée à la pratique du sport chez les joueurs professionnels, et s’est démené pour révéler son existence contre ceux que cela gênait. La croisade d’Omalu l’opposa dangereusement à l’une des institutions les plus puissantes du monde…

 

 

Avec Parkland, Peter Landesman offrait en 2013 un éclairage intéressant sur les jours qui ont suivi l’assassinat de Kennedy. Pour sa deuxième réalisation, le cinéaste s’est appuyé sur un article paru dans le magazine GQ en 2009 et mettant en avant la découverte du docteur Bennet Omalu : la pratique professionnelle du football américain – à cause des violents chocs à la tête subis par les joueurs – serait dangereuse pour la santé. Scandale dans la ville de Pittsburgh dont l’économie tourne en partie autour du grand stade Heinz présent en arrière-plan tout au long du film.

 

La première demi-heure est passionnante, retraçant les recherches de Bennet Omalu pour arriver à cette vérité dérangeante. En plus de révéler un scandale presque politique, le médecin nigérian va être confronté à de nombreuses attaques racistes, devenant le bouc-émissaire idéal. Là où le film se perd, c’est en s’attachant trop à la vie personnelle du docteur, délaissant un peu son sujet en cours de route. Peter Landesman semble ne plus quoi faire de son « film à thèse » et quand on sait que le vrai Omalu est consultant sur le film, on se dit qu’un documentaire aurait été bien plus intéressant et pertinent.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog