Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

L’actrice Fejria Deliba réalise son premier long-métrage, D’une pierre deux coups, qui oscille entre chronique familiale et road-movie. Milouda Chaqiq est épatante dans un film pourtant un peu anecdotique.

"D'une pierre deux coups", un film de Fejria Deliba

Zayane a 75 ans. Depuis son arrivée en France, elle n’a jamais dépassé les frontières de sa cité. Un jour elle reçoit une lettre lui annonçant le décès d’un homme qu’elle a connu, autrefois, en Algérie. Le temps d’une journée, elle part récupérer une boite que le défunt lui a légué. Pendant son absence, ses onze enfants se réunissent dans son appartement et découvrent un pan de la vie de leur mère jusque-là ignoré de tous…

 

 

Actrice chez Jacques Rivette ou « Aziza » dans le clip de Balavoine, Fejria Deliba est un visage familier du cinéma français. En 1991, elle réalise un premier court-métrage (Le petit chat est mort) et passe aujourd’hui au long format avec D’une pierre deux coups. Le personnage de cette mère de famille nombreuse analphabète est directement inspiré de la mère de Fejria Deliba, même si le reste du récit est purement fictionnel.

 

Milouda Chaqiq, repérée comme « Tata Milouda » dans le Jamel Comedy Club, est l’âme de ce film. Elle incarne avec classe une mère de onze enfants qui décide de tailler la route avec sa copine (Brigitte Roüan, géniale) pour aller voir une connaissance du passé à l’occasion de la mort d’un homme qu’elle a aimé en secret. Son absence inopinée va mettre en alerte ses enfants, habitués à se servir de leur mère comme nounou, cuisinière, couturière, etc, et c’est aussi, en filigrane, de la relation France / Algérie, plus de cinquante ans après l’indépendance, que parle le film. Les séquences de « road-movie » sont très réussies, mais malheureusement la réunion de la fratrie dans l’appartement familial tourne un peu court, d’autant plus qu’on préfère de loin rester avec le sympathique tandem formé par Milouda Chaqiq et Brigitte Roüan.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog