Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Présenté hors compétition au Festival de Cannes, The Nice Guys réunit pour la première fois Ryan Gosling et Russell Crowe. Une comédie policière cool et divertissante.

"The Nice Guys", un film de Shane Black

Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins « originales », leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

 

 

Après Kiss Kiss Bang Bang et le mastodonte Iron Man 3, Shane Black est aux commandes de The Nice Guys, qui mêle buddy movie et film policier, en pleine vague disco. Le « gladiator » Russell Crowe semble l’opposé de Ryan Gosling et c’est sur cette opposition physique et cinématographique (gros blockbusters vs. films plus indépendants) que se construit le rapport entre les deux personnages de ce film toujours bourré d’ironie.

 

La trame policière assez banale n’est pas l’intérêt principal du film. C’est le tandem efficace des deux acteurs qui créent le divertissement. Ryan Gosling prouve encore qu’il excelle aussi bien chez les auteurs (Nicolas Winding Refn, Derek Cianfrance) que dans les comédies plus populaires (Crazy, Stupid, Love, The Big Short). Détective peu doué (sans odorat, donc sans flair) et devancé par sa fille adolescente, il se fait martyriser par Russell Crowe avant de faire équipe avec lui contre le crime. La mise en scène pas toujours inspirée est donc sauvée par un humour souvent bien vu et un sens du rythme certain. Un bon divertissement, mineur.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog