Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Jaume Colet-Serra est aux commandes d’un nouveau film de genre, The Shallows (Instinct de survie). Un huis-clos en plein air qui rejoue les motifs du film de requin et une série B redoutablement efficace.

"The Shallows - Instinct de survie", un film de Jaume Collet-Serra

Nancy surfe en solitaire sur une plage isolée lorsqu’elle est attaquée par un grand requin blanc. Elle se réfugie sur un rocher, hors de portée du squale. Elle a moins de 200 mètres à parcourir à la nage pour être sauvée, mais regagner la terre ferme sera le plus mortel des combats…

 

 

Jaume Collet-Serra ne fait pas dans le cinéma d’art et d’essai. Depuis le réussi remake de House of Wax en 2005, le réalisateur espagnol enchaîne les projets hollywoodiens entre horreur (Esther) et thriller (Non-Stop, Sans identité) avec un grand souci d’efficacité dans sa mise en scène. Avec The Shallows, Collet-Serra s’attaque au film de requin, un classique de la série B souvent réalisé à la va-vite et sans inspiration.

 

Après une introduction clipesque qui laisse présager le pire, Blake Lively (actrice très moyenne) se retrouve pendant plus d’une heure aux prises avec un requin bien décidé à en faire sa collation. Le film utilise intelligemment l’espace (principalement un rocher à quelques dizaines de mètres d’une plage paradisiaque) et les moyens de communication (caméra Go-Pro, Skype, portable, etc..). Avec quelques traits d’humour (une mouette de compagnie rebaptisée « Steven Seagull ») et un quota de frissons respecté, Jaume Collet-Serra signe une série B agréable pour terminer l’été.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog