Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Avec son deuxième long-métrage, Fronteras, Mikel Rueda aborde à la fois l’identité sexuelle adolescente et la question des migrants en Europe. Un film souvent maladroit mais toujours sensible.

"Fronteras", un film de Mikel Rueda

Rafa est un adolescent espagnol de 14 ans presque comme les autres : il va au lycée, traine avec ses amis, sort en boite… Ibrahim, lui, a une vie légèrement plus compliquée. Marocain, il est illégal sur le territoire et vient d’apprendre qu’il sera expulsé dans quelques jours. Leur rencontre, un soir dans un club, va changer leur destin. Rafa va tout faire pour aider Ibrahim à rester en Espagne.

 

 

Après une poignée de courts-métrage et un premier long en langue basque, le réalisateur espagnol Mikel Rueda signe Fronteras – titre pour le marché français auquel on préférera l’original, A escondidas (« En cachette »). Ambitieux, le film embrasse plusieurs thématiques, de l’universalité de la quête identitaire de l’adolescence à la question des migrants, aux résonnances fortes dans l’actualité.

 

Au centre du film, c’est d’abord la relation parfois difficile entre ces migrants une classe moyenne abreuvée de haine de l’étranger par les médias et certains politiques populistes. Surligné de manière parfois balourde, ce conflit est représenté par deux groupes d’ados, dans un foyer pour migrants d’un côté et dans le lycée voisin pour les autres. Entre obsession toute adolescente pour la sexualité et peur de l’étranger (sans trop savoir pourquoi), le film sonne plutôt juste. Petit à petit, les deux héros – un Espagnol et un Marocain – sont troublés l’un par l’autre et vivent une relation (platonique) qui ne dit pas son nom. Sur un scénario parfois maladroit, les deux jeunes acteurs non professionnels (German Alcarazu et Adil Koukouh) sont toutefois remarquables et portent avec sensibilité ce film pas toujours convaincant, mais attachant.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog