Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Bryan Cranston est à l’affiche de Infiltrator, le nouveau film de Brad Furman, un biopic de l’agent spécial Robert Mazur dont la vie est consacrée à la lutte contre les cartels de la drogue. Rien à sauver dans ce polar à la mise en scène en scène peu inspirée.

"Infiltrator", un film de Brad Furman

L’agent fédéral Bob Mazur a pour mission d’infiltrer le cartel de drogue de Pablo Escobar. Son but : faire tomber 85 barons et une banque internationale. Son plan : s’inventer un passé, une identité, une fiancée. Son risque : le moindre faux pas lui serait fatal.

 

 

Brad Furman a fait ses armes avec de nombreux courts-métrages avant de se lancer dans le long, dont le plus réussi reste Le Défense Lincoln. Dans Infiltrator, il se propose de raconter l’histoire (assez dingue) d’un agent spécial infiltré dans le plus dangereux des cartels, celui de Pablo Escobar, au beau milieu des années 80 et la lutte frénétique de Reagan contre les différents trafics.

 

Le film de Brad Furman bénéficiait d’une bonne histoire (vraie) avec de nombreux rebondissements et des personnages hauts en couleurs. Malheureusement, le réalisateur tombe dans tous les travers et déverse les clichés les uns après les autres. Bryan Cranston et (la pauvre) Diane Kruger surnagent à peine dans ce naufrage à la mise en scène fade et sans idées.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog