Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Après sa trilogie Very Bad Trip, Todd Phillips s’inspire d’une incroyable histoire vraie autour du trafic d’armes et du système militaire américain. Décevant, War Dogs vaut surtout pour le sympathique tandem formé par Jonah Hill et Miles Teller.

"War Dogs", un film de Todd Phillips

Deux copains âgés d'une vingtaine d'années vivant à Miami Beach à l'époque de la guerre en Irak, profitent d'un dispositif méconnu du gouvernement fédéral, permettant à de petites entreprises de répondre à des appels d'offres de l'armée américaine. Si leurs débuts sont modestes, ils ne tardent pas à empocher de grosses sommes d'argent et à mener la grande vie. Mais les deux amis sont totalement dépassés par les événements lorsqu'ils décrochent un contrat de 300 millions de dollars destiné à armer les soldats afghans. Car, pour honorer leurs obligations, ils doivent entrer en contact avec des individus très peu recommandables… dont certains font partie du gouvernement américain.

 

 

Todd Phillips a connu un succès mondial avec son amusante trilogie Very Bad Trip. Cette fois, le réalisateur mêle comédie, biopic et film de guerre dans War Dogs, inspiré de l’histoire incroyable mais vraie de deux jeunes hommes originaires de Miami et qui ont monté pendant la guerre de George W. Bush au Moyen Orient une des entreprises les plus loufoques de ces dernières années.

 

War Dogs est l’histoire d’un double aveuglement. Aveuglé par l’argent, le gouvernement américain cherche des armes et des munitions à bas prix pour faire la guerre au Moyen Orient tandis que les deux amis incarnés par Jonah Hill et Miles Teller s’engouffrent dans une faille du système fédéral qui va leur permettre de devenir millionnaires en quelques mois. La mise en place du stratagème est savoureuse, avec un sens certain du dialogue et de la vanne, mais la suite s’avère moins réussie. Cherchant un entre-deux pour réaliser à la fois une comédie et un film politique, Todd Phillips s’égare en chemin et signe un film trop lisse pour dénoncer mais aussi pour faire rire.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog