Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Karim Dridi clôture sa trilogie marseillaise avec Chouf, son nouveau film. Un drame aux allures de tragédie grecque qui questionne le déterminisme social dans les quartiers nord de la cité phocéenne.

"Chouf", un film de Karim Dridi

Chouf, ça veut dire "regarde" en arabe. C'est le nom des guetteurs des réseaux de drogue de Marseille. Sofiane, 24 ans, brillant étudiant, intègre le business de son quartier après le meurtre de son frère, un caïd local. Pour retrouver les assassins, Sofiane est prêt à tout. Il abandonne famille, études et gravit rapidement les échelons. Aspiré par une violence qui le dépasse, Sofiane découvre la vérité et doit faire des choix.

 

 

Avec Bye Bye (1995) et Khamsa (2008), Chouf vient achever une trilogie marseillaise qui a pour fil rouge les quartiers nord de Marseille, la violence et le déterminisme social. Cette nouvelle fiction arrive sept ans après l’échec commercial et artistique de son navet Le dernier vol avec Marion Cotillard et Guillaume Canet. Le réalisateur opère un retour aux fondamentaux avec un casting presque entièrement composé d’acteurs non professionnels et une approche quasi documentaire.

 

Entre les tours d’une cité des quartiers nord et l’environnement quasi mythologique des bords de la Méditerranée, Karim Dridi donne chair à une jeunesse souvent négligée et qui a toutes les difficultés à s’éloigner des tentations de l’argent facile, des trafics, même quand elle a eu – comme le héros – la chance d’étudier. Filmé contre un western moderne, Chouf ne manque pas d’humour (grâce à des dialogues finement ciselés) et évite bon nombre de clichés sur les personnages (trop souvent stéréotypés) de dealers et autres petits délinquants. Le scénario est parfois un peu tiré par les cheveux et les effets trop attendus, mais Karim Dridi se montre particulièrement pertinent dans l’analyse des rapports de force. Une histoire de vengeance sans grande surprise mais habilement troussée.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog