Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Robert Zemeckis réunit un casting glamour pour son nouveau film, Alliés. Marion Cotillard et Brad Pitt incarnent deux espions en pleine Seconde Guerre Mondiale. Histoire d’amour et de duplicité, le film, parfois invraisemblable, charme par son rythme et son efficacité.

"Alliés", un film de Robert Zemeckis

Casablanca 1942.  Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.

 

 

Robert Zemeckis, c’est une machine à signer des classiques du cinéma hollywoodien : Retour vers le futur, Forrest Gump, Seul au monde, Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, A la poursuite du diamant vert… A peine un an après The Walk, le cinéaste culte livre avec Alliés un film d’espionnage en costumes, du Maroc à la France en passant par l’Angleterre. La principale influence est, à l’évidence, Casablanca, le chef d’œuvre de Michael Curtis, jusque dans la reconstitution du club, semblable à celui de Humphrey Bogart.

 

Le scénario déroule en deux temps une histoire d’amour puis de suspicion, entre Marion Cotillard et Brad Pitt, un tandem glamour qui fonctionne parfaitement – l’atout majeur de ce film. On peut regretter des maladresses (l’accouchement ridicule dans un bombardement filmé comme un spectacle sons et lumières, la scène d’amour dans la voiture) mais Zemeckis reste un conteur populaire qui garde toujours en tête la notion de rythme et de récit. La guerre, rapidement reléguée en simple toile de fond, n’est pas au centre de ses préoccupations, d’où quelques invraisemblances, mais le réalisateur traite avec une certaine finesse le dilemme épouvantable dans lequel est plongé le personnage de Brad Pitt. Malgré ces bémols, Alliés reste un divertissement populaire plutôt plaisant.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog