Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Le légendaire Clint Eastwood signe avec Sully sa première collaboration avec une autre superstar hollywoodienne, Tom Hanks. Un film brillant hanté par l’ombre du 11 septembre.

"Sully", un film de Clint Eastwood

Le 15 janvier 2009, le monde a assisté au "miracle sur l'Hudson" accompli par le commandant "Sully" Sullenberger : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l'opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l'histoire de l'aviation, une enquête a été ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière.

 

 

L’Amérique aime les héros et les destins hors du commun. En janvier 2009, Chesley « Sully » Sullenberger réussit miraculeusement à poser sur l’Hudson son Airbus A320 dont les deux moteurs viennent de lâcher quelques minutes après le décollage. Sauvant la vie de 155 passagers et membres d’équipage, le pilote sera mis en cause par les autorités aériennes pour cette décision audacieuse – inconsciente selon certains. Après le biopic douteux American sniper, faisant d’un tireur d’élite un « héros », Clint Eastwood célèbre une autre sorte de héros cette fois.

 

SI le grand cinéaste a choisi pour interpréter Sully l’un des acteurs les plus populaires de la planète, ce n’est pas un hasard. Digne héritier de James Stewart, Tom Hanks a souvent campé l’image de l’Américain ordinaire dans une situation extraordinaire. Le scénario, très intelligemment construit, fait le va-et-vient entre l’enquête mettant en cause le pilote dès le lendemain des faits et l’incident en lui-même, reconstitué avec un incroyable souci de vérité. Ce qui est également passionnant, c’est la manière dont Clint Eastwood utilise le traumatisme du 11 septembre encore très présent à l’esprit des new-yorkais. Il faut voir le visage des habitants de Manhattan apercevant l’Airbus volant bas aux abords de la ville – ou percutant des immeubles dans les cauchemars post-traumatiques de Sully – pour comprendre que le 9/11 a imprimé New York de manière indélébile. Le même incident dans une autre ville du monde n’aurait pas le même impact. L’issue (positive) connue, il s’agissait de déplacer le nœud du suspense dans le sort de Sully qui eut maille à partir avec le NTSB (National Transportation Safety Board – Conseil national de la sécurité des transports) pour prouver qu’il avait pris la seule décision humainement envisageable, en dépit de l’avis des experts après coup. A 86 ans, Clint Eastwood signe un grand film dans lequel Tom Hanks est bouleversant.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog