Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Philippe de Chauveron réunit de nouveau Christian Clavier et Ari Abittan dans son nouveau film, A bras ouverts. Une comédie ratée d’un bout à l’autre.

"A bras ouverts", un film de Philippe de Chauveron

Figure de la scène littéraire et médiatique française, Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

 

 

Après deux adaptations de la bande dessinée Ducobu, Philippe de Chauveron connaissait en 2014 la consécration grâce à l’immense succès de Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? (plus de 12 millions d’entrées). Alors que le cinéaste recevait une douche froide avec Débarquement immédiat, accident industriel en 2016, il revient, avant de signer la suite du « Bon Dieu », au choc des cultures avec A bras ouverts, une nouvelle comédie sur la rencontre entre une espèce de BHL (incarné par Christian Clavier) et une famille de Roms.

 

Le talent certain de Christian Clavier ne peut pas rattraper toutes les mauvaises recettes. A bras ouverts souffre d’un premier problème : il n’est jamais drôle pendant 90 – longues – minutes. Deuxièmement, s’il croque de manière relativement bonne la famille bourgeoise, le film prend un ton vraiment détestable dans sa manière de montrer les Roms (laids, sales, misogynes, voleurs, etc, etc…). Le réalisateur prétexte l’humour noir mais il faudrait d’abord que ce soit drôle pour qualifier ainsi ce film piteux.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog