Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Jean-Stéphane Bron a suivi une saison entre Bastille et Garnier pour signer un documentaire baptisé simplement L’Opéra. Une plongée intéressante dans les coulisses de l’Opéra de Paris.

"L'Opéra", un film de Jean-Stéphane Bron

Une saison dans les coulisses de L’Opéra de Paris. Passant de la danse à la musique, tour à tour ironique, léger et cruel, l’Opéra met en scène des passions humaines, et raconte des tranches de vie, au cœur d’une des plus prestigieuses institutions lyriques du monde.

 

 

Le cinéaste suisse Jean-Stéphane Bron a connu une reconnaissance mondiale en 2010 avec son documentaire Cleveland contre Wall Street, présenté au Festival de Cannes. Après un portrait de Christoph Blocher, leader de l’extrême-droite helvète, le réalisateur avait « envie de tourner un documentaire sur une institution, avec un foisonnement de personnages, de filmer du collectif. » Le film a été tourné entre janvier 2015 et juillet 2016, marquant l’arrivée en poste de Stéphane Lissner (le directeur) et des crises sociales majeures au sein de l’Opéra de Paris. Le tournage a aussi, évidemment, été marqué par les attentats de novembre 2015.

 

Faisceau de portraits entrecroisés, le film de Jean-Stéphane Bron est traversé par des personnalités hors normes qui deviennent un fil rouge, qu’il s’agisse du jeune chanteur russe tout juste débarqué à Paris, du metteur en scène Romeo Castellucci ou du directeur Stéphane Lissner, affable ou pourtant parfois intraitable. Observer les coulisses de la création est un plaisir infini, entre répétitions, contraintes techniques (l’énorme taureau en scène) et tensions au sein d’une équipe qui ressemble à une fourmilière. La beauté des spectacles tranche avec la dureté du métier d’artiste (incroyable plan de cette danseuse sortant de scène complètement essoufflée, s’effondrant en coulisses après avoir tout donné). Le réalisateur a choisi de ne rien éluder des problèmes rencontrés en cette saison charnière : mouvement de grève, départ controversé de Benjamin Millepied, pressions inhérentes à un établissement public… On apprécie aussi l’attention portée au groupe d’élèves préparant un récital de cordes, preuve que la culture touche toutes les générations et tous les milieux sociaux pour peu qu’on leur en donne l’accès. Un documentaire passionnant.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog