Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Producteur à succès, Patrick Godeau signe avec Chouquette sa première réalisation. Sabine Azéma et Michèle Laroque forment un tandem inattendu dans un film dont la fraîcheur de ton fait long feu, malgré quelques jolies et pudiques séquences.

"Chouquette", un film de Patrick Godeau

Chouquette vit seule sur une île en Bretagne dans sa grande maison. Chaque année depuis trois ans, elle organise l’anniversaire surprise de son mari Gepetto. Il ne vient jamais, pas plus que les autres invités… Pourtant cette année, débarquent son petit-fils Lucas et l’ex maîtresse de Gepetto, Diane…

 

 

Producteur de nombreux films parmi lesquels les derniers Chabrol, Un héros très discret de Jacques Audiard, Camping ou Sade, Patrick Godeau a succombé au roman Chouquette d’Emilie Frêche, qu’on lui a d’abord présenté pour la production. Avec la scénariste Natalie Carter, il décide d’adapter lui-même ce qui est donc sa première réalisation.

 

Sabine Azéma, aussi délicieusement lunaire que redoutablement revêche, vit seule sur sa petite île bretonne et organise chaque année une somptueuse soirée pour l’anniversaire de son mari… qui n’y vient jamais. Dès les premières séquences, cette femme qui vit avec un domestique et une otarie apparaît hors du temps – comme l’actrice. La venue inattendue de son petit-fils et d’une ancienne maîtresse du mari va obliger cette casanière à quitter sa maison. Il y a de belles idées dans ce film, mais la mise en scène, sans ligne directrice, n’en fait pas grand-chose. Au détour d’une conversation ou d’un trajet en voiture, Michèle Moretti émeut et Michèle Laroque étonne en quinqua paumée, jamais remise de la dureté de sa mère (qui porte un secret lourd et bouleversant). Un film au charme trop volatil pour vraiment marquer son empreinte.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog