Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par Hugo Brown
Publié dans : #Cinéma

Thierry de Peretti poursuit son aventure corse avec Une vie violente, un deuxième long-métrage tourné sur l’Île de Beauté et qui s’intéresse aux affrontements des années 90. Si le propos est intéressant, l’ensemble reste bancal.

"Une vie violente", un film de Thierry de Peretti

Malgré la menace de mort qui pèse sur sa tête, Stéphane décide de retourner en Corse pour assister à l'enterrement de Christophe, son ami d'enfance et compagnon de lutte, assassiné la veille. C’est l’occasion pour lui de se rappeler les évènements qui l’ont vu passer, petit bourgeois cultivé de Bastia, de la délinquance au radicalisme politique et du radicalisme politique à la clandestinité.

 

 

Révélé en 2013 avec un extraordinaire premier film, Les Apaches, qui explorait une réalité sociale contemporaine et invitait à une passionnante réflexion, Thierry de Peretti a choisi de se faire plus politique dans son deuxième film qui « parle de ce qui du passé hante le présent » selon ses propres mots. Le personnage principal, Stéphane, est inspiré du parcours de Nicolas Montigny, un militant nationaliste assassiné en 2001.

 

On retrouve dans ce nouveau film la mise en scène sans temps mort de Thierry de Peretti et son goût certain pour le cadrage et la direction d’acteurs (pour la plupart non-professionnels). La grande fresque tragique promise s’étire parfois trop dans des dialogues, certes documentés et pertinents, mais interminables et ardus pour qui ne connaît pas bien l’histoire récente de la Corse. Ce manque de contextualisation – et parfois de prise de distance – nuit à une narration pourtant assez linéaire (le seul flashback est le plan-séquence saisissant d’une violente exécution). Si l’on comprend le fonctionnement et les codes du milieu, on regrette que le film n’approfondisse pas plus les motivations réelles de la plupart des militants. Cela donne un film intéressant mais inégal.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog