Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Musique


On l'attendait depuis un certain temps, ce retour. Et oui! Björk revient aux sources, sans oublier ses expérimentations passées. Si Medulla, son précédent opus, avait pu troublé une partie de son public par son hermétisme, Volta renoue avec le bonheur de l'époque Homogenic-Vespertine. Entourée de Timbaland notamment, la chanteuse islandaise fait un retour en force avec cet album riche et varié.

Bj--rk---Volta.jpg

Le premier single, Earth intruders, un des meilleurs titres de l'album, est ancré dans la période la plus faste de Björk (Post, Homogenic…). Mais Volta se distingue par sa variété. L'album nous transporte de la transe de Declare independence et du survolté Innocence au calme jazzy-lounge de I see who you are en passant par l'ambiance asiatique de Hope ou encore la chanson-fleuve The dull flame of desire en duo avec Antony -du groupe Antony & The Johnsons- (présent également sur My juvenile) et se présentant comme la traduction d'un poème de Fyodor Tyutchev figurant dans le chef d'œuvre Stalker du mythique et regretté Andrei Tarkovski (Le sacrifice, Solaris, L'enfance d'Ivan…).

Volta peut être perçu comme l'aboutissement de 15 années d'expérimentations car chaque titre peut évoquer l'atmosphère d'un des albums de la chanteuse. A acheter d'urgence!!



...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog