Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

"Je suis jeune encore mais pourtant j'ai l'impression d'être arrivée à l'automne de ma vie". Une phrase terrible dans la bouche de cette jeune femme dans le film de François Truffaut, L'histoire d'Adèle H.

 
 
Affiche-Ad--le-H.jpg

 

Sortie le 8 octobre 1975, le film relate l'histoire d'Adèle Hugo, deuxième fille de Victor Hugo, qui, obnubilé par la mort accidentelle de la première (Léopoldine), la délaissa. Adèle connaît par la suite un amour passionné, obsessionnel pour le lieutenant Pinson qui ne le lui retourne pas. Adèle Hugo partageait avec son père un même talent pour l'écriture mais c'est l'enfièvrement amoureux qui l'animait. Elle quitta donc l'île de Guernesey où est refugiée sa famille pour rejoindre Pinson, son ancien amant, sur l'île d'Halifax. Elle eut pour unique désir que de reconquérir les grâces de ce lieutenant, même au prix de sa dignité et de raison.

 
 
 

C'est Isabelle Adjani qui incarne Adèle dans le film de Truffaut. Un rôle violent, passionné, aux confins de la folie. Adjani sera nommée aux Césars et aux Oscars en 1976 mais c'est respectivement Romy Schneider (pour L'important, c'est d'aimer) et Louise Fletcher (pour Vol au-dessus d'un nid de coucou) qui remporteront les prix. Cependant le film aura un rayonnement international et Isabelle Adjani obtiendra le prix de la meilleure actrice par le New York Films Critics Society.

 
 
 

Le film est une exploration romantique et douloureuse des souffrances de la fille de Victor Hugo, sa quête sans espoir de nier ce père envahissant -par son absence et son désintérêt- et de vivre de manière autonome. Le souvenir de la mort tragique (par noyade) de sa sœur Léopoldine et l'indifférence d'un officier anglais qu'elle croit aimer accentuent son glissement vers la folie. Perdant toute connexion avec le monde réel, elle s'enferme dans cette histoire d'amour à sens unique. Elle termine sa vie dans la déchéance et la folie.

 
 
 

Un destin tragique pour cette jeune fille instable qui ne demandait que de l'amour et de l'attention, que les drames personnels pousseront à la folie.

 
 
Truffaut-et-Adjani.jpg

 

A propos de L'histoire d'Adèle H., François Truffaut déclare qu'il a découvert "le plaisir qui consiste à organiser une histoire de fiction à partir d'évènements réels en s'efforçant de ne rien inventer et de ne pas altérer la vérité du matériel documentaire". Il écrit : "S'il est difficile de construire une intrigue unanimiste, mêlant une dizaine de personnages dont les actions s'entrecroisent, il est presque aussi difficile d'écrire un film intimiste mettant en scène un seul personnage sur l'écran. Je crois pourtant que c'est cet aspect solitaire qui m'attirait le plus dans ce projet ; ayant tourné des histoires d'amour à deux personnages et à trois personnages, j'avais l'impression de tenter une expérience passionnante, dévorée par une passion à sens unique".


...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog