Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Musique

Miossec, 43 ans, a publié il y a quelques semaines Brest of (Tout ça pour ça), son premier best of. 12 ans de carrière. Tous ses singles, en version originale ou remixée, accompagnés d'un DVD comprenant un concert enregistré en 2004, les clips du chanteur, un mini-documentaire et une interview.

 
 
 

Christophe Miossec, formé sur les scènes de Bretagne, publie en 1995 son premier album, Boire ; des textes crus et des chansons écorchées. 70 000 exemplaires vendus et un joli succès l'incitent à sortir un deuxième album en 1997, Baiser, dans la même veine, quoique moins à vif, ce qui décevra une partie de son public de base. Sentant le succès monter, sa maison de disques le presse pour sortir le troisième album. Ce sera A prendre, en 1998, un album que Miossec n'aime pas trop, car écrit trop vite.

 
 
 

Le chanteur s'éloigne de la scène pendant trois ans et écrit pour les autres (Jane Birkin, Axel Bauer, Johnny Hallyday, Alain Bashung…).  Il revient avec Brûle en 2001, un album brut, plus proche des origines musicales de l'artiste.

 
 

 

C'est en 2004 que le succès critique et public est au sommet avec l'album 1964, en référence à l'année de naissance de ce nouveau quadra. Les chansons sont plus mélodiques, les textes plus calmes et il s'entoure d'un orchestre symphonique. Suit L'étreinte en 2006, un album moins fort mais au succès incontestable.

 
 

 

Brest of rassemble pour la première fois Que devient ton poing quand tu tends les doigts, Brûle, La fidélité, Je m'en vais, Brest, Rose, La facture d'électricité, Regarde un peu la France… L'occasion de (re)découvrir cet artiste.


...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog