Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

    Une des surprises du box-office en ce début d'année : près d'un million d'entrées en deux semaines pour un premier film! Et ce premier film, c'est celui d'Isabelle Mergault, Je vous trouve très beau.

Voici le pitch officiel :
    Aymé Pigrenet vient de perdre sa femme. Il n'est pas submergé par le chagrin, mais anéanti par le travail qu'il va devoir désormais effectuer tout seul à la ferme.
Très vite, Aymé s'aperçoit qu'il ne peut pas s'en sortir. Il doit impérativement trouver une autre femme. Mais dans ce village, la chose n'est pas facile.
Aymé décide alors de faire appel à une agence matrimoniale. Contrairement aux autres "clients", il ne recherche pas l'âme soeur mais seulement une femme solide, bien plantée sur ses deux jambes, susceptible de le seconder à la ferme. Comprenant qu'il ne recherche pas l'affectif mais l'utile, la directrice de l'agence propose à Aymé de se rendre en Roumanie où là, les filles sont prêtes à tout pour quitter la misère dans laquelle elles vivent. Et c'est effectivement en Roumanie, qu'Aymé va rencontrer Elena...

    J'ai beaucoup aimé ce film, très touchant. Isabelle Mergault réussit à filmer de manière très juste cet homme qui ignore ce qu'est le sentiment. Le personnage incarné par Michel Blanc (excellent, au passage) n'a tout simplement jamais appris à exprimer ses sentiments. Le travail à la ferme, sa vie. Une éducation que l'on imagine dure, rurale, âpre. Où l'on ne dit pas ce que l'on ressent. Petit à petit, Aymé découvre qu'il est capable d'aimer, mais il est tout simplement inapte à l'expression de ses émotions. Elena va lui ouvrir les yeux, et surtout le coeur.
   
    Beaucoup de rires et d'émotions, des gens simples, humains. La réalisatrice réussit en prime à éviter bon nombre de lieux communs sur le monde rural et la solitude des agriculteurs (ce n'est d'ailleurs pas le sujet du film).
    A voir, à vivre...

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog