Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #hugobrown

        Dans la mythologie grecque, les Moires sont la personnification du Destin. Elles distribuent aux Hommes dès l'instant de leur naissance tout le bonheur et le malheur que la vie leur réservera. Chaque humain a sa moira, sa "part" (de vie, de bonheur, de malheur, etc…). En général, elles surveillent le destin des hommes plus qu'elles ne le déterminent.

 

Les Moires étaient trois :

            -Clotho (la fileuse), qui file les jours et les évènements de la vie

-Lachesis (dispensatrice du sort), qui enroule les fils et assigne à chacun sa destinée

-Atropos (l'inflexible), qui tranche sans pitié avec ses ciseaux le fil de la vie

 

A noter qu'elles correspondent aux Parques romaines, se nommant respectivement Nona, Decima et Morta.

 

            Il y a deux hypothèses quant à leur origine. La première les considère comme les filles de Zeus et de Themis, et sœurs des Heures (divinités des saisons). La seconde les définit en tant que Filles de la Nuit (comme les Kères, forces élémentaires du monde).

 

            Les Moires ont une tendance légère à ressembler à la Kère, sans toutefois devenir comme elle un démon violent et sanguinaire. Impersonnelle, la Moire est aussi inflexible que le Destin. Elle incarne une loi que même le Dieux ne peuvent transgresser sans mettre l'ordre du monde en péril. C'est la Moire qui empêche telle ou telle divinité de porter secours à un héros particulier sur le champ de bataille lorsque son "heure" est venue.

 

            Les Moires sont la symbolisation d'une conception du monde mi-philosophique, mi-religieuse. La question du Destin… Y a-t-il un Destin implacable, écrit? Quelle part donne-t-on alors au hasard? A l'intelligence, la création, l'art…? Dans Une vie bouleversée, Etty Hillesum dit "Tout est hasard, ou rien n'est hasard. Si je croyais à la première possibilité, je ne pourrais pas vivre, mais je ne suis pas encore convaincue de la seconde."

            Croire ou non au Destin, ce n'est pas le sujet de l'article. Mais, sans me prononcer, les Moires, qu'elles existent ou non, sont une bien jolie histoire… De ces histoires sans fin, et surtout sans commencement, qui attirent autant qu'elles intriguent…

 
…HB…

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog