Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma




       Sorti le 30 septembre 1981, La femme d'à côté est l'avant-dernier film de François Truffaut, avec sa compagne Fanny Ardant et Gérard Depardieu. C'est l'histoire d'un amour passionnel, impossible. "Ni avec toi, ni sans toi..."
       Dans le passé, Bernard et Mathilde se sont aimés avec passion, puis séparés violemment. Sept ans plus tard, Mathilde et son mari viennent s'installer dans leur nouvelle maison, voisine de celle où habitent Bernard, sa femme Arlette et leur petit garçon. Tout le monde se retrouve au club de tennis tenu par Madame Jouve, celle par qui cette histoire nous est contée. Mathilde et Bernard n'ont pas assez de sagesse pour devenir amis. Entre elle et lui, ce sera, comme le dit Madame Jouve, "ni avec toi, ni sans toi."
   
   
François Truffaut filme avec une infinie délicatesse cette histoire qui met face à face un homme et une femme qui se sont aimés dans le passé et se retrouvent par hasard. Le cinéaste déclarera au sujet de son film : L'obstacle, ici, entre les deux amants, ce n'est pas le poids de la société, ce n'est pas la présence d'autrui, ce n'est pas non plus la disparité des deux tempéraments mais bien au contraire leurs ressemblances. Ils sont encore tous deux dans l'exaltation du "tout ou rien" qui les a déjà séparés huit ans plus tôt. Lorsque le hasard du voisinage les remet en présence, dans un premier temps Mathilde se montre raisonnable, tandis que Bernard ne parvient pas à l'être. Puis la situation, comme le cylindre d'un sablier, se renverse et c'est le drame.

    Peut-on oublier un amour passé? Est-il possible de vivre quand une passion n'a pas été vécue jusqu'au bout, jusqu'à la folie? La femme d'à côté décline une fois de plus un des thèmes de prédilection du cinéaste : la passion amoureuse et la quête d'une impossible harmonie en amour. Fanny Ardant et Gérard Depardieu forment un couple magnifique et désespéré. C'est l'amour, la mort peut-être... Car il n'y a que la mort qui semble pouvoir séparer ces deux êtres, ou finalement peut-être les unir à jamais. Comme si la vie était incompatible à leur passion... Ils pensaient avoir "refait" leur vie, mais le passé revient avec force et fracas. Quand deux êtres se ressemblent trop, toute relation amoureuse semble vouée à l'échec. Les relations fusionnelles sont la porte ouverte à tous les drames, à toutes les joies, à toutes les peines ; comme dans Jules et Jim que le réalisateur avait adapté en 1962.
   
    François Truffaut livre là son dernier film sur cette quête vaine d'un amour absolu viable. Deux ans plus tard, peu avant sa mort prématurée, il tournera son ultime long-métrage, Vivement dimanche!, excellent polar dans lequel il mettra une seconde fois en scène la dernière femme de sa vie, accompagnée de Jean-Louis Trintignant.

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog