Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #hugobrown

Lundi 13 février 2006. Rien de spécial en ce jour aussi banal qu'un autre.

    Mais aujourd'hui une rare envie me prend de rendre hommage aux personnes dont l'absence est si douloureuse... Tous emportés par le temps. Me comprenne qui voudra.

    Des morts ou des vivants. Des amis perdus. Des personnes qui s'éloignent, que je ne retrouverai peut-être jamais. Des rencontres avortées. Des vies qui n'auraient peut-être pas dû se croiser. Des connus, des inconnus. Mais tous chers pour moi. Un passé effacé. Une mémoire oubliée. Le temps nous joue parfois de drôles de tours ; il faut savoir l'apprivoiser.

    Cet article n'a pas beaucoup d'intérêt en soi. Mais je crois que l'on a tous vécu des moments comme ça, alors pourquoi ne pas en parler aujoud'hui?... N'y voyez rien de triste ou de pessimiste. C'est juste le constat que le temps détruit tout mais qu'il nous faut l'accepter car il "gagne sans tricher à tout coup! c'est la loi" (Charles Baudelaire, "L'Horloge", Les Fleurs du Mal).
    J'en profite pour remercier les "vies qui s'abaissent à voir la mienne", des personnes qui se reconnaîtront peut-être et sans qui le temps qui passe serait encore plus long. Trop long.

    Il y a une phrase que j'aime beaucoup, mais dont je ne parviens pas à retrouver l'auteur, je me permets donc de la lui voler. "La vie est courte, mais l'ennui la rallonge". Il est si bon de s'ennuyer parfois. Envies d'ailleurs...

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog