Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Littérature
 
 

            Les relations humaines sont une des choses les plus difficiles à comprendre. Pourquoi avons-nous toujours l'impression de commettre sans cesse les mêmes erreurs, et d'y retourner tête baissée? Comme si certains schémas étaient inéluctables. On se dit que l'on ne retournera pas vers telle ou telle personne, que l'on n'agira plus jamais ainsi… Et pourtant… Chacun peut devenir le maître de ce qu'il veut être. Il faut trouver en soi la force d'affronter ce que l'on est, ce que l'on veut, où l'on va. Facile à dire, bien sûr…acide à faire! La réponse est en nous ou même sous nos yeux aveuglés par l'angoisse de retomber dans le même 'panneau'.

 

            Dans son très bel ouvrage intitulé Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort, Sogyal Rimpoché explique que "la réflexion peut nous amener lentement à la sagesse. Nous pouvons nous apercevoir que nous retombons sans cesse dans des schémas habituels de comportement et aspirer alors de tout notre être à leur échapper".

Il cite une métaphore de Portia Nelson :
 

1.       Je descends la rue.
Il y a un trou profond dans le trottoir : je tombe dedans.
Je suis perdu… je suis désespéré,
Ce n'est pas ma faute.
Il me faut longtemps pour en sortir.

2.       Je descends la même rue.
Il y a un trou profond dans le trottoir :
Je fais semblant de ne pas le voir : je tombe dedans à nouveau.
J'ai du mal à croire que je suis au même endroit,
Mais ce n'est pas ma faute.
Il me faut encore longtemps pour en sortir

3.       Je descends la même rue.
Il y a un trou profond dans le trottoir :
Je le vois bien,
J'y retombe quand même…c'est devenu une habitude.
J'ai les yeux ouverts
Je sais où je suis
C'est bien ma faute.
Je ressors immédiatement.

4.       Je descends la même rue.
Il y a un trou profond dans le trottoir :
Je le contourne.

5.       Je descends une autre rue…

 
 

Alors après quelques chutes, il faut apprendre à ne pas prendre les mauvaises rues. On finit par les repérer d'avance au bout d'un moment, je vous l'assure. Rien ne nous protège de retomber une nouvelle fois. Un proverbe chinois dit "Si tu tombes sept fois, tu te relèveras huit fois".

Je n'ai pas la prétention d'avoir atteint cette 'sagesse', loin de là. Mais l'idée est intéressante. Elle est un chemin qui peut rasséréner.

Cela ne coûte rien d'essayer. Qu'en pensez-vous?
 

Une pensée particulière pour quelqu'un qui se reconnaîtra… Nos bulles se croisent souvent. 

…HB…

Commenter cet article

Iza 15/02/2006 00:51

C'est très intéressant, très vrai et très beau ce que tu dis.
On dit aussi "C'est en faisant des erreurs que l'on apprend". Je trouve que cette phrase suit un peu la même idée. Faire des erreurs, mais en tirer des leçons, voici la sagesse de l'homme.
Merci Matthieu pour toutes ces pensées que tu nous fais partager chaque jour. Merci de nous faire réfléchir, car personnellement, je ne prends pas souvent le temps de méditer sur des sujets pourtant si intéressants et profonds. C'est ce qui fait toute la richesse de ton blog.

Articles récents

Hébergé par Overblog