Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Littérature

Né à Héricourt (Haute-Saône) en 1957, Jean-Luc Lagarce a marqué le théâtre contemporain par la simplicité de ses mots, la profondeur de sa pensée et l'originalité de sa syntaxe, qui font de lui un écrivain classique contemporain. Ses textes font l'objet de multiples traductions et sont joués dans de nombreux pays. Il meurt précocement, à 38 ans, affaibli par le SIDA, comme l'autre grand dramaturge de sa génération Bernard-Marie Koltès.


En 1977, Lagarce a 20 ans et commence son journal le jour même. 19 cahiers à sa mort, en 1995, annoncée, dès juillet 1988, d'un laconique "Je suis séropositif", alors même qu'il est en train d'écrire l'histoire d'un jeune homme revenu dans sa famille pour lui dire sa fin prochaine. En 1990, Juste la fin du monde paraît. Rien n'est écrit noir sur blanc. Tout se devine. Cet art de l'effleurement est la marque de Lagarce, tragique mais tendrement élégiaque.


Je viens justement de lire Juste la fin du monde (Ed. Les Solitaires Intempestifs). L'écriture est saccadée, à fleur de peau. Une œuvre forte, dont on ne sort pas indemne. Dans cette famille où l'amour se dit dans des querelles, cette visite annonciatrice d'une mort prochaine sera l'occasion de révélations 'entre les lignes' et le personnage de Louis repartira sans avoir rien dit…


Un pièce sobre et crue qui marque le lecteur.


...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog