Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Alors que son nouvel album vient de sortir, Brigitte Fontaine est à l'affiche d'un documentaire tourné en 2009, Brigitte Fontaine, reflets et crudité, réalisé par Benoît Mouchard et Thomas Bartel. Un portrait intéressant de la plus singulière des chanteuses françaises.

 

 

Affiche-Brigitte-Fontaine-reflets-et-crudite.jpg


 

Brigitte Fontaine est une pythie sympathique, parfois sans pitié, qui déclame vérités et absurdités avec la majesté d’une diva souriante ou lointaine. Unique habitante de ce château intérieur qu’elle nous convie aujourd’hui à visiter à travers ses disques, ses spectacles et ses livres, est-elle vraiment d’ici ? Oui, car Brigitte Fontaine est une artiste terriblement humaine.

 

 

 

 


 

La première séquence donne le ton. Brigitte Fontaine, de dos, fume à la porte d'un café. En off, elle décrit le temps estival et se plaint de la chaleur. "Le soleil n'est pas d'or, il est de plomb." Puis elle rejoint le journaliste Benoît Mouchard, qui conduit les entretiens et lui propose la lecture d'un article de presse consacré à la chanteuse. Elle écoute et commente. Il lit "Cette bretonne vient à Paris à l'âge de 17 ans pour être comédienne", elle rétorque "Je l'étais déjà avant mais c'est pas grave". De la même manière, elle fait mine de s'agacer d'entendre, encore une fois, qu'elle est "déjantée" ou qu'Higelin est son "complice" ("Complice ? Non, nous n'avons pas commis de méfaits !"). Elle s'emporte quand elle entend son mari Areski Belkacem qualifié de "musicien kabyle" : "Pourquoi kabyle ? C'est un musicien, il est kabyle, ok, et alors ? Pourquoi on ne dit pas le chanteur belge alsacien Jacques Higelin ?" Avant de jeter le journal et de conclure : "Je les emmerde et je les encule." Le ton est donné, Brigitte n'en fera qu'à sa tête.

 

Ce film sort à l'heure où elle vient de publier son nouvel (et excellent) album J'ai l'honneur d'être (lire l'article du 29 septembre 2013) mais a été tourné lors de l'enregistrement du précédent (Prohibition) en 2009. Entre discussions avec ses amis et collaborateurs Jacques Higelin, Rufus ou feu Georges Moustaki, on retrouve Brigitte Fontaine dans des cafés de son Île Saint-Louis ou dans l'école primaire bretonne où l'on imagine que ses parents enseignaient pour une sublime séquence introspective et surréaliste. Elle prend également la route avec son mari et musicien Areski Belkacem pour une tournée. Le couple est d'ailleurs montré pour la première fois dans son intimité et on s'aperçoit encore une fois que Brigitte Fontaine est comme une enfant apeurée qui a besoin d'être choyée et rassurée. Elle confesse que depuis longtemps, la peur de tout domine sa vie, sauf sur scène, seul endroit où elle n'a plus peur. En "femelle préhistorique" qui ne connaît rien (et ne veut rien connaître) des ordinateurs, elle écrit sur des cahiers d'écolier comme une nécessité. Ce sont ses "seuls moments de liberté".

 

Le film aurait pu creuser un peu plus la personnalité de l'artiste et s'attarde parfois sur des moments apparemment plus anecdotiques. Mais Brigitte Fontaine n'est pas quelqu'un que l'on "dompte" facilement et elle semble échapper à toute tentative de décryptage. Après avoir regretté d'avoir fait de la peine à son père et souligné son extrême gentillesse, elle déclare : "Je ne veux pas parler de mon père, ça me fait pleurer." On peut noter que depuis, elle lui a consacré une de ses plus intenses chanson, Père, sur son nouvel album. Car c'est une ultra-sensible qui se cache derrière les provocations, les grossièretés et les déclarations pataphysiques. Le temps de s'insurger ("même si ça ne sert à rien") contre les lois liberticides, le sort réservé "aux étrangers, aux laids, aux vieux, aux pauvres" et aux anti-avortement, elle s'envole dans la fumée de ses très nombreuses cigarettes. Insaisissable et inclassable. Mais aussi indispensable.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog