Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Musique

 

A l'occasion de la sortie du clip cloc College boy, retour sur le nouvel album d'Indochine, Black City Parade, en bas depuis février 2013. Un disque dans la lignée de ses prédécesseurs, entre pop-rock et new-wave. On retrouve avec plaisir le son Indo.

 

 

indochine-black-city-parade.jpg


 

Après le succès retrouvé des années 2000 (le triomphe Paradize) et deux derniers albums réussis (Alice & June -lire l'article du 9 avril 2006- et La république des météors -lire l'article du 12 mars 2009), Indochine aborde la décennie 2010 sereinement. Le quinqua fringant Nicola Sirkis emmène sa troupe dans une nouvelle aventure, Black City Parade, que la formation portera sur scène jusqu'en 2014. Un premier single somptueux, Memoria, a été publié fin 2012 pour annoncer ce nouvel album.

 

 

 

 


 

Black City Parade a été enregistré dans plusieurs villes européennes (Berlin, Paris, Bordeaux, Bruxelles…) et mondiales (New-York, Tokyo). Le groupe a trouvé l'inspiration en voyageant et développe ici un récit initiatique dans une ville fantasmée. Indochine reste fidèle à ses thèmes de prédilection : le sexe, la mort, la révolte, l'adolescence, la différence… Le propos se fait parfois politique, comme dans Le fond de l'air est rouge (sur le "Printemps d'Erable", révolte étudiante québécoise en 2012) ou College boy (sur la violence adolescente et la difficulté d'être différent).

 

L'album s'ouvre sur un discours de Mireille Havet, écrivain homosexuelle des années 1920 qui meurt prématurément de la tuberculose et des excès de drogue. Black City Parade annonce la couleur : un disque pop-rock engagé. College boy, un des meilleurs titres, enfonce le clou avec un texte fort, désormais accompagné d'un clip qui fait débat. Réalisé par le canadien Xavier Dolan (J'ai tué ma mère, Les amours imaginaires, Laurence anyways), il met en scène un ado persécuté dans son collège par ses camarades qui le battent, lui pissent dessus, lui crachent dessus, avant de le crucifier dans la cour d'école. Magnifiquement filmé, ce clip est violent et dérangeant, pointant la violence à l'école et l'impuissance des adultes.

 

 

 

 


 

Le disque comporte d'autres morceaux inspirés : Memoria (un homme erre dans Berlin après avoir perdu son amour), Wuppertal (hommage à Pina Bausch), le très dance et étonnant Belfast (hommage à la poétesse féministe Sylvia Plath), Traffic Girl (coécrit avec Lescop et qui décrit les jeunes filles en uniforme bleu qui règlent la circulation à Pyongyang, en Corée du Nord, à des carrefours où il n'y a aucune circulation). Le Messie rappelle les meilleures heures des années 80 qui ont vu l'immense succès du groupe avec des tubes comme L'aventurier, 3ème sexe ou Canary Bay, alors que Anyway évoque directement Tes yeux noirs. D'autres pistes sont dans la veine de Paradize ou Alice & June (Thea Sonata, Nous demain, Kill Nico). Ce douzième disque se referme sur Europane ou le dernier bal, une ballade rock dans le pur esprit Indochine : une mélodie forte, un texte mélancolique et un refrain porté par la voix aérienne de Sirkis. La version "deluxe" contient trois titres supplémentaires : Salomé, très eighties et qui devrait cartonner sur scène, The lovers, sublime ballade aérienne écrite et composée par Tom Smith du groupe The Editors, et Trashmen, aux arrangements électro-rock puissants.

 

Avec Black City Parade, Indochine livre un album fidèle à l'esprit du groupe, brillamment produit. On ne sera pas surpris par le contenu et les détracteurs de la formation pourront continuer à détester Nicola Sirkis et sa bande. Plus audacieux néanmoins que La république des météors, leur précédent opus, ce nouvel album séduit par sa modernité retrouvée et sa sincérité.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Guillaume 03/05/2013 12:38


Aaaaah! Je m'étais étonné que tu ne rédiges pas un billet plus tôt au sujet de cet album, et j'avoue avoir guetté ton blog hier en m'attendant à un article au sujet du clip polémique de College
Boy.
C'est chose faite ;) 

Articles récents

Hébergé par Overblog