Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Après le succès du premier volet, Kick Ass 2 débarque en salles avec un nouveau scénariste et réalisateur aux commandes (Jeff Wadlow). Une comédie d'action violente qui n'est ni drôle ni divertissante.

 

 

Affiche-Kick-ASs-2.jpg


 

Kick-Ass, Hit Girl et Red Mist sont de retour pour le second volet de l’irrévérencieux pastiche de film de super-héros Kick-Ass 2. L’audace insensée de Kick-Ass a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Mother Fucker, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.

 

 

 

 


 

En 2010, Kick Ass cassait la baraque au box-office mondial. C'est sans surprise que la suite arrive cette année avant un troisième volet actuellement en préparation. La -désormais- saga se veut une parodie de films de super-héros. Mais cette suite semble se prendre au sérieux et porte, par ailleurs, et sous prétexte de divertissement, un discours sur les armes et la justice par soi-même qui laisse un malaise et un goût amer.

 

On regrette de voir le prometteur Aaron Taylor-Johnson patauger dans une telle bouillie. La réalisation balourde est très laide, les scènes d'action très mal filmées et l'humour (malgré le renfort de Jim Carrey) reste indigent et indigeste. Un ratage complet qui sous-tend un discours conservateur et ultraviolent du plus mauvais goût.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog