Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Pour son premier long-métrage, L'autre vie de Richard Kemp, Germinal Alvarez réunit Jean-Hugues Anglade et Mélanie Thierry dans un polar mêlant romance et fantastique. Une série B sans grande envergure mais pas désagréable pour autant.

 

 

Affiche-L-autre-vie-de-Richard-Kemp.jpg


 

Alors que le Commandant de Police Richard Kemp enquête sur un meurtre, d'étranges similitudes lui rappellent le Perce-Oreille, un tueur en série qu'il a traqué en vain au début de sa carrière. Son seul témoin est Hélène Batistelli. Mais un événement mystérieux renvoie Kemp vingt ans en arrière, en mai 1989, à la veille du premier meurtre commis par le Perce-Oreille. Kemp tente à nouveau d’empêcher les meurtres d'avoir lieu, mais un jeune flic lui complique la tâche : cet inspecteur ambitieux n'est autre que lui-même, vingt ans plus tôt... Hélène, qui ignore encore tout de lui, va alors croiser son chemin…

 

 

 

 


 

Germinal Alvarez a suivi une formation au CLCF (Conservatoire Libre du Cinéma Français) dont il est sorti diplômé en 1993. Après quatre courts-métrages entre 1997 et 2004, il participe à quelques projets télévisuels avant de signer son premier long-métrage, L'autre vie de Richard Kemp dont le point de départ lui est venu d'une réflexion sur les attentats du 11 septembre. "Je me suis imaginé en août 2001 à New York, avec la conscience des événements à venir : comment sauver les futures victimes du 11 septembre ? Tenter de prévenir et convaincre les autorités, en étant le plus précis possible sur la date, l'heure des impacts, le nombre de morts ? Bien sûr on ne m'aurait pas cru ! Puis quand les événements se seraient produits en tout point conformes à mon témoignage, je serais devenu le principal suspect."

 

Le film a été tourné dans le quartier de Mériadeck à Bordeaux, connu pour son architecture très années 70-80 et près de La Rochelle car le scénario exigeait une ville portuaire. Alvarez a ainsi créé une ville imaginaire, dont on ne connaît pas complètement la topographie. Son film est basé sur le mystère et le fantastique puisque le personnage de Richard Kemp est un policier qui découvre en 2010 qu'un tueur des années 80 refait surface. Il est alors projeté dans son propre passé, vingt ans plus tôt et va tenter de sauver les victimes pour changer l'avenir. L'idée est originale dans le paysage du cinéma français et les acteurs plutôt convaincants (Anglade et M.Thierry forment un joli tandem) mais le scénario est truffé d'incohérences, à commencer par des simples dates de naissance qui ne collent pas. Mélanie Thierry serait psychologue avec son cabinet à 20 ans et Jean-Hugues Anglade serait à deux ans de la retraite à 51 ans, sans que rien ne le justifie. D'autres obstacles scénaristiques altèrent l'indulgence du spectateur, mais passées ces erreurs, le film tient la route comme une bonne série B.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog