Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Pour son premier long-métrage, l'acteur et réalisateur Ruben Alves propose une comédie croquant avec tendresse les clichés sur le Portugal. Les acteurs servent des dialogues très drôles. Une bonne comédie familiale.

 

 

Affiche-La-cage-doree.jpg


 

Dans les beaux quartiers de Paris, Maria et José Ribeiro vivent depuis bientôt trente ans au rez-de-chaussée d’un bel immeuble haussmannien, dans leur chère petite loge. Ce couple d’immigrés portugais fait l’unanimité dans le quartier : Maria, excellente concierge, et José, chef de chantier hors pair, sont devenus au fil du temps indispensables à la vie quotidienne de tous ceux qui les entourent. Tant appréciés et si bien intégrés que, le jour où on leur offre leur rêve, rentrer au Portugal dans les meilleures conditions, personne ne veut laisser partir les Ribeiro, si dévoués et si discrets. Jusqu’où seront capables d’aller leur famille, les voisins, et leurs patrons pour les retenir ? Et après tout, Maria et José ont-ils vraiment envie de quitter la France et d’abandonner leur si précieuse cage dorée ?

 

 

 

 


 

Ruben Alves est un jeune acteur franco-portugais, vu notamment dans la série Maison Close. Pour son premier film derrière la caméra, il s'est inspiré d'événements de sa vie, même s'il ne s'agit pas d'une autobiographie. Ses parents étaient également concierge et chef de chantier dans le bâtiment.  Mais ce qui intéresse le réalisateur ici, ce sont les relations entre France et Portugal et le travail sur les clichés inhérents à son pays d'origine. Il s'est entouré d'acteurs portugais de renom comme Joaquim de Almeida, Rita Blanco ou Maria Vieira, aux côtés de vedettes françaises (Chantal Lauby, Nicole Croisille, Roland Giraud). La cage dorée a obtenu le Prix du Public au Festival de l'Alpe d'Huez ainsi que le Prix d'interprétation féminine pour Chantal Lauby.

 

Maria (excellente et émouvante Rita Blanco) et José (Joaquim de Almeida) sont un couple de portugais installés en France depuis 1979 et parfaitement intégrés, appréciés de leur entourage. Elle est la gardienne d'une copropriété cossue du 16ème arrondissement, il est un chef de chantier respecté dans une entreprise familiale française. Tous deux rendent sans cesse, gratuitement et avec plaisir, de petits services au sein de la copropriété ou de leurs proches. Ils s'accomplissent dans leur travail, rongés par le souci de bien faire et toujours soucieux des apparences. Un héritage inattendue va les rendre propriétaires d'un gros capital au Portugal à condition qu'ils retournent vivre dans leur pays d'origine.

 

La cage dorée séduit par sa galerie de portraits chaleureuse de personnages humbles entourés de profiteurs qui n'ont finalement pas mauvais fond. Les dialogues sont réjouissants, notamment lors de scènes de repas (celle avec les beaux-parents est désopilante). En creux, c'est la question de l'intégration que traite le réalisateur. Les acteurs sont formidables, notamment Chantal Lauby en bourgeoise légèrement à côté de la plaque et bourrée de préjugés. La cage dorée est une agréable surprise, une comédie "feel good movie" qui donne le sourire et le goût des autres.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog