Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Présenté à la dernière Semaine de la Critique, Les amants du Texas est le second long-métrage de David Lowery. Un mélodrame sur fond de cavale à la mise en scène soignée mais qui peine toutefois à convaincre.

 

 

Affiche-Les-amants-du-Texas.jpg


 

Bob et Ruth s’aiment, envers et contre tout. Et surtout contre la loi. Un jour, un braquage tourne mal et les deux amants sont pris dans une fusillade. Quand Bob est emmené par la police, Ruth a tout juste le temps de lui annoncer qu’elle est enceinte. Dès lors, Bob n’aura qu’une obsession : s’échapper de prison pour rejoindre sa femme et son enfant. Mais quand il y parvient, quatre ans plus tard, le rêve correspond mal à la réalité. En fuite, poursuivi par la police et par les membres d’un gang, Bob peine à rétablir le lien avec sa famille. Ruth est devenue mère et elle ne veut pas d'une vie de cavale : courtisée par un policier attentionné, la jeune femme devra choisir entre le passé et l'avenir.

 

 

 

 


 

Pour Les amants du Texas, David Lowery a puisé dans la mythologie du cinéma américain. On retrouve des codes du western (la ville avec sa rue principale et ses commerçants taiseux), du mélodrame classique (le triangle amoureux) et du film de gangster en cavale (Bonnie & Clyde). La réalisation soignée convoque les grandes heures du cinéma classique et les envolées lyriques de Terrence Malick, un autre texan, ainsi que son goût pour les plans mouvants sur la nature et les décadrages sur des parties du corps des personnages. Lowery est monteur de formation et le film profite donc d'un découpage précis et d'une narration parfaitement construite.

 

Les trois personnages centraux du film sont Ruth (Rooney Mara), jeune femme "follement amoureuse qui a dû affronter la réalité de façon très brutale", Bob (électrique Casey Affleck, dans un rôle proche de The killer inside me), un jeune hors-la-loi prêt à tout pour retrouver sa famille, et Patrick (Ben Foster), jeune shérif fasciné par Ruth dont il est épris. Ce triangle amoureux va bien sûr conduire à la tragédie, il ne peut en être autrement. Seulement voilà, malgré le soin apporté à la mise en scène et au montage, le film peine à montrer la passion qui dévore les protagonistes. Le réalisateur se contente de la forme et oublie de donner du corps à son scénario. C'est d'autant plus dommage que les acteurs sont formidables.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog