Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Melissa McCarthy et Sandra Bullock forment un tandem de choc dans Les flingueuses, la comédie de l'été, buddy movie policier et féminin. Hilarant.

 

 

Affiche-Les-flingueuses.jpg


 

D'un côté il y a l’agent spécial du FBI, Sarah Ashburn, une enquêtrice rigoureuse et méthodique dont la réputation la précède tant pour son excellence que son arrogance démesurée. De l'autre l’agent de police de Boston, Shannon Mullins, reconnue pour son fort tempérament et son vocabulaire fleuri. L’une comme l’autre, n’ont jamais eu de partenaire dans le travail… ni vraiment d’amis. Ainsi, lorsque ces deux représentantes de la loi radicalement opposées sont obligées de faire équipe pour arrêter un baron de la drogue sans pitié, elles se retrouvent à devoir lutter non seulement contre un puissant syndicat du crime, mais aussi et surtout contre l’envie de s’entretuer.

 

 

 

 

 


On l'a déjà dit ici, Melissa McCarthy est la révélation comique de ces dernières années. Révélée grâce à un second rôle dans Mes meilleures amies (réalisé par Paul Feig, comme ici), elle fait deux apparitions remarquées en 2013 dans Very Bad Trip 3 et 40 ans mode d'emploi de Judd Apatow, avant de se voir confier un premier rôle dans le plutôt décevant Arnaque à la carte (lire l'article du 14 juin 2013). Avec Les flingueuses, l'actrice de 43 ans explose le box-office et livre une performance comique inoubliable aux côtés d'une Sandra Bullock au meilleur de sa forme.

 

Les flingueuses est un pur buddy movie, genre presqu'aussi vieux que le cinéma parlant lui-même cf. Laurel et Hardy). Sandra Bullock est un agent du FBI dont la vie est entièrement vouée à son travail. Brillante mais trop arrogante pour être appréciée, elle est prête à tout pour obtenir la promotion dont elle rêve, y compris à affronter les rues de Boston avec un acolyte inattendu. C'est Melissa McCarthy qui incarne cet inspecteur de police aussi ronde que brutale et au langage particulièrement cru. Elle sème la terreur dans Boston avec des méthodes peu conventionnelles. La rencontre va évidemment provoquer des étincelles.

 

Le film tient ses promesses au-delà des espérances. Mettant en scène deux femmes que tout oppose, ou plutôt que tout semble opposer, la réalisateur parvient à distiller ce qu'il faut d'acuité sociologique. L'agent psychorigide du FBI se révèle à l'image d'une Amérique parfois malade de ses angoisses et de ses fantasmes. La policière ordurière, loin d'en être l'opposée, serait plutôt sa face sombre, libérée de tout Surmoi social. Le film enchaîne près de deux heures de punchlines désopilantes et servies par les actrices avec un talent qui force le respect. Politiquement incorrect, grivois, ordurier, le film est jouissif tant il ne s'interdit aucune vanne, des plus prévisibles au plus inattendues.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog