Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Yves Montmayeur s'est lancé dans un documentaire sur un des plus grands cinéastes, avec sa participation. Michael Haneke, profession : réalisateur. Un éclairage sur la manière dont le maître conçoit ses films, passionnant pour les cinéphiles.

 

 

Affiche-Haneke-doc.jpg


 

Michael Haneke est l’un des grands auteurs d’aujourd’hui. Aussi captivant que mystérieux. Un véritable “Mister Arkadin” viennois qui tente toujours de brouiller les interprétations de ses films, comme d’effacer toutes traces de son passé. Notre film passe donc de l’autre côté du miroir hanekien. En accompagnant le réalisateur sur une période de près de vingt ans, nous revisitons alors ses films dans un itinéraire fait de tours et de détours entre Vienne et Paris, l’Allemagne du Nord et Cannes. Et c’est en passant d’une scène de tournage à une autre, en approchant au plus près l’auteur Haneke dans son travail de metteur en scène, que l’homme, Michael, se révèle alors, caché derrière son œuvre.

 

 

 

 


 

Interviewer Michael Haneke relève bien souvent du chemin de croix tant l'homme est mystérieux et soucieux de ne pas interpréter sa propre filmographie. Yves Montmayeur a rencontré Haneke en 1993 lors d'une présentation de Benny's video puis s'est lié d'amitié avec lui au moment où le réalisateur autrichien est venu à Paris pour préparer le tournage de Code inconnu (2000). Lorsque Montmayeur demande à Haneke l'autorisation de tourner un documentaire sur lui, sur ses tournages, le cinéaste autrichien lui répond : "Moi je n’ai aucun problème mais tu connais mes règles : rien sur ma vie privée, tu ne filmeras pas chez moi. Et puis pas d’interprétations… Alors, tu as toujours envie ?!"

 

Yves Montmayeur prend comme point de départ Amour, seconde Palme d'or du cinéaste (lire l'article du 23 octobre 2012). On découvre Haneke sur le tournage, très concentré, jouant souvent les scènes pour donner ses indications à Jean-Louis Trintignant. Il est coutumier du fait, avouant de pas tenir en place sur un plateau et aimer bouger, participer et échanger avec les acteurs. On découvre aussi un homme plutôt calme et plein d'humour, malgré une intransigeance absolue. Il sait ce qu'il veut et recommence les prises aussi longtemps que nécessaire, quitte à exaspérer les techniciens et les acteurs, jusqu'à obtenir satisfaction. Le film remonte toute la filmographie de l'auteur. Ainsi découvre-t-on de nombreuses images des repérages et tournages (Le ruban blanc, Caché, Le temps du loup, La pianiste, Code inconnu…).

 

En plus des interventions de Haneke, comme un fil rouge, ses collaborateurs témoignent, notamment ses actrices fétiches Juliette Binoche, Susanne Lothar (décédée en 2012) et bien sûr Isabelle Huppert, qui connaît parfaitement le fonctionnement du maître, lequel la considère comme "une des meilleures actrices au monde". Mais le documentaire de Montmayeur n'est pas uniquement un festival d'éloges. On comprend aussi que Haneke est difficile sur un tournage (le making of de Code inconnu est éloquent) et entend tout contrôler, tout vérifier. Durant les repérages pour Caché, il cite d'ailleurs Lénine : "Confiance, c'est bien. Contrôle, c'est mieux." On aurait pu espérer un éclairage extérieur parfois, notamment sur l'aspect formel de sa mise en scène (qu'il évoque avec gourmandise). On se contentera pour cela de compléter ce documentaire avec la lecture passionnante du livre indispensable Haneke par Haneke, issu d'entretiens avec Michel Cieutat et Philippe Rouyer.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog