Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Premier film de Gia Coppola, la petite dernière du clan, Palo Alto raconte l'adolescence dans une Amérique délaissée par les adultes. Sur les traces de Sofia mais avec son propre style, la jeune femme signe un film touchant.

 

 

Affiche-Palo-Alto.jpg

 


Piégés dans le confort de leur banlieue chic, Teddy, April, Fred et Emily, adolescents livrés à eux-mêmes, cherchent leur place dans le monde. Ils ont soif de sensations fortes et testent leurs limites. L’alcool, les drogues et le sexe trompent leur ennui. Ils errent sans but dans les rues ombragées de Palo Alto incapables de voir clair dans le tourbillon confus de leurs émotions. Sauront-ils éviter les dangers du monde réel ?

 

 

 

 


 

La famille Coppola est associée au cinéma depuis plusieurs générations. Gia, 27 ans, est la petite-fille de Francis, nièce de Sofia et Roman, et fille de Giancarlo, décédé prématurément avant la naissance de sa fille. Pour son premier long-métrage, elle aborde un sujet voisin de certains films de sa tante, et notamment The Virgin Suicides, Somewhere ou The Bling Ring. : des adolescents friqués, avec des parents absents, livrés à eux-mêmes et devant faire face à un monde particulièrement dur. Une vie qu'elle connaît bien, elle qui a grandi d'une des plus grandes familles de cinéma. Au casting, on retrouve d'ailleurs Emma Roberts (la nièce de Julia) et, pour la première fois à l'écran, Jack Kilmer, fils de Val, qui fait aussi une apparition. Palo Alto, "grand arbre" en espagnol, c'est aussi une ville de Californie, au sud de San Francisco, fief de la famille Coppola, qui a aussi fait fortune dans la Napa Valley. Palo Alto est l'adaptation de trois nouvelles de James Franco (qui joue et coproduit le film), issues du recueil du même nom.

 

Deux ados fument dans une voiture, dissertant du monde et de qui ils aimeraient être s'ils pouvaient remonter le temps : un roi, un pharaon ou un simple chevalier. Le film va montrer le parcours de trois d'entre eux, April, Fred et Teddy, campés par Emma Roberts, Nat Wolff et Jack Kilmer, tous trois excellents. Palo Alto est habité par le spleen adolescent, une fragilité et un mal-être, reprenant à son compte les clichés du teen movie ; les fêtes avec abus de drogue et d'alcool, la sexualité débridée (mais peu festive) et les tourments d'une jeunesse riche mais plongée dans l'ennui face à un avenir incertain. Les pulsions de mort sont au centre du film, qu'il s'agisse de Fred, très borderline et avec un questionnement inquiet autour de sa sexualité (être gay ou ne pas l'être, abordé de  manière subtile), ou de Teddy, hanté par la mort et un puissant mouvement d'autodestruction. Le traitement est un peu poseur parfois (belles images éthérées, BO chic et planante de Blood Orange) mais la mise en scène est à la hauteur d'une belle interprétation. Les adultes, impuissants à encadrer la jeunesse (les mères sont particulièrement inconséquentes) ou manipulateurs (James Franco en coach attiré par ses jeunes élèves), s'effacent peu à peu du film pour laisser place à un joli triangle d'ados, perdus dans le tourbillon de l'âge adulte qui se profile. Un premier film prometteur qui donne envie de découvrir la suite.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog