Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Max Boublil et Aïssa Maïga sont réunis par Nicolas Cuche dans sa nouvelle comédie, Prêt à tout. Une comédie romantique plutôt bien rythmée, portée par l'énergie de ses acteurs.

 

 

Affiche-Pret-a-tout.jpg

 


A 30 ans, Max a fait fortune sur internet avec ses deux potes et profite de la vie au soleil. Mais il se lasse de cette existence et ne cesse de penser à son amour de fac, Alice, une fille pétillante, engagée, pleine d’idéaux... qui ne s’est jamais intéressée à lui. Pour se rapprocher d’Alice, Max rachète l’usine en faillite dans laquelle elle travaille. Et sans jamais dévoiler sa fortune ni son nouveau statut de patron, il se fait passer pour un simple ouvrier. Prêt à tout, il dépense sans compter pour faire le bonheur d'Alice, de son fils Valentin et de tous les ouvriers de l’usine ; Il abandonne sa vie de millionnaire pour travailler à la chaîne et ne cesse de mentir par peur de décevoir.

 

 

 

 


 

Max Boublil a explosé au cinéma en 2013 avec Les gamins (lire l'article du 17 avril 2013). Cette année, il est à l'affiche du nouveau film de Nicolas Cuche (La chance de ma vie) qui semble avoir été écrit pour lui, Prêt à tout. Un jeune homme fou amoureux d'une jeune fille ne parvient pas à la séduire. Huit ans plus tard, alors qu'il est devenu millionnaire grâce à un site de rencontres créé sur Internet, il va retenter sa chance, mais en prenant le risque de lui cacher sa nouvelle situation. L'acteur est toujours très à l'aise dans ce rôle de trentenaire indécis, qui ne veut pas encore passer complètement à l'âge adulte, un syndrome typiquement contemporain. A ses côtés, Aïssa Maïga excelle en pasionaria de la cause syndicale, tentant de sauver d'un plan social l'usine dans laquelle elle travaille.

 

Le film n'évite pas les maladresses de la comédie romantique avec un scénario totalement balisé, mais le casting sauve la mise, avec des dialogues souvent hilarants. Dans des seconds rôles, Chantal Lauby et Patrick Timsit apportent un humour décapant bienvenu, tandis que la fausse tranquillité d'Aïssa Maïga tranche avec le tourbillon de stratagèmes imaginés par Max Boublil pour la séduire. Prenant deux faits emblématiques de notre monde pour caractériser leur relation (un site de rencontres pour mères célibataires débordées et un plan social menaçant une usine en attente de repreneur), le film est ancré dans la génération actuelle. On peut s'agacer de la facilité du discours (l'argent ne fait pas le bonheur, le bien-être des salariés entraîne la prospérité de l'entreprise…) mais l'absence de cynisme du projet permet d'accueillir ce film comme un pur objet de divertissement. Et de ce point de vue, le pari est gagné.

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog