Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un cinéphile dans la ville.

Un cinéphile dans la ville.

Critiques ciné et autres.

Publié le par ...HB...
Publié dans : #Cinéma

 

Philippe de Chauveron délaisse Ducobu pour réunir Christian Clavier et Chantal Lauby dans sa nouvelle comédie, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? Le film se moque de tous les clichés à part égale. Une comédie hilarante, bien écrite et remarquablement interprétée.

 

 

Affiche-Qu-est-ce-qu-on-a-fait-au-bon-dieu.jpg


 

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt "vieille France". Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d'ouverture d'esprit...Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l'une d'elles se marier à l'église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

 

 

 

 


 

Le genre de la comédie en France est souvent un terrain sinistré, entre balourdise et humour réac. Philippe de Chauveron, réalisateur de la saga Ducobu et scénariste de Neuilly sa mère, s'attaque à la comédie communautaire avec Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? Dans le contexte politique que l'on connaît, avec le retour des conservatismes et de la droite dure, le sujet est hautement explosif. Pourtant, le réalisateur affirme que 20% des mariages français sont mixtes. Une nouvelle rassurante donc. Christian Clavier et Chantal Lauby incarne un couple de bourgeois provinciaux (très) catholiques et (très) vieille France. Si Clavier nous a habitués depuis toujours à son génie pour incarner des personnages odieux, on redécouvre Chantal Lauby dans une nouvelle voie, depuis La cage dorée (lire l'article du 25 avril 2013), en bourgeoise névrosée.

 

Le film se joue de tous les clichés communautaires, logeant tout le monde à la même enseigne sarcastique. Que l'on soit catholique, juif ou musulman, d'origine auvergnate, ivoirienne ou chinoise, chacun a ses préjugés, ses lieux communs. Philippe de Chauveron s'amuse autant de la xénophobie que d'un mal plus insidieux, le racisme ordinaire, plus ancré dans le quotidien. L'interprétation est remarquable, que ce soit le tandem Clavier / Lauby ou les gendres (mention spéciale à Ary Abittan et Medi Sadoun) et le beau-père ivoirien (Pascal N'Zonzi, impayable). Le film mène, bien entendu, à la réconciliation, mais sans lourdeur, avec beaucoup plus de subtilité qu'à l'accoutumée. Avec un sens aigu du rythme et de la vanne, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? fait mouche du début à la fin, offrant une des meilleures comédies françaises de la dernière décennie. On pense à un Rabbi Jacob des années 2010 et le film pourrait connaître un succès considérable au box-office (et pourquoi pas titiller les Ch'tis, qui sait…).

 

 

...HB...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog